Gâteau

Ils se mirent en couple de manière assez naturelle.
Duncan n’osait pas et Annabelle non plus, puis, un soir, ils étaient assis sur le canapé de chez Marianne et il était sur le point de partir, quand Annabelle le retint.

Il était doux avec elle, il avait appris à l’être, et très attentionné. Depuis qu’ils étaient ensemble, Annabelle avait remarqué qu’il était plus inquiet et plus derrière elle.
Alors elle lui avait dit, et il s’était confus en excuse.

— Je ne sais pas trop comment me comporter en tant que… petit ami… à vrai dire… enfin, pas juste un plan cul, tu vois ?
— Comme ce que tu faisais avant, avec moi… ? Par exemple… ?
— Ah…
— Je ne dis pas que ça me dérange… c’est plutôt mignon, mais je me disais que tu avais l’air de te forcer…

Il l’embrassa, en guise de réponse.

— Et ça, c’est mignon… ?

— Hm… on dirait que tu te forces…
Répondit-elle pour le taquiner.

Ce qui eut pour effet qu’il l’embrasse de plus belle.

*

Annabelle ne voulait pas se remarier. Elle avait encore du mal à passer à autre chose même si elle était heureuse avec Duncan. Pour elle, Marianne était encore sa femme, et elle ne voulait pas oublier cela.
Duncan comprenait son raisonnement et il ne lui força pas la main. Ils décidèrent de se pacser et ils rédigèrent un testament.

Lorsqu’elle tomba enceinte, Annabelle se rendit chez les parents de Marianne pour leur annoncer la nouvelle.
Elle y était allée seule et appréhendait, elle leur expliqua la situation et qu’ils connaissaient Duncan. Qu’il reconnaitrait l’enfant mais que sur les papiers, il porterait le nom de famille de Marianne et celui de Duncan. Qu’elle ne comptait pas se remarier, du moins pas pour l’instant.
Les parents furent touchés, et un peu déçu que Duncan n’ait pas fait le déplacement.
Ce à quoi elle répondit avec honnêteté qu’il était plutôt contre sa venue. Elle garda pour elle la raison.
Il avait peur que sa visite soit interprêtée comme une demande de pension pour l’enfant.

En repartant, ils voulurent offrir une enveloppe de liquide mais Annabelle refusa, en explicant qu’elle n’était pas venue pour ça et qu’elle avait de quoi s’occuper de l’enfant.
Ils demandèrent s’ils pourraient voir l’enfant à sa naissance et elle accepta avec joie.

*

Duncan était un papa gâteux et il sur-protégeait Annabelle pendant sa grossesse.
Elle avait une santé de fer et elle eut aucun problème à l’accouchement.
Ils eurent un garçon, qu’ils appelèrent Brian.
Un bébé à la peau claire, aux cheveux blonds pâles et des yeux bleus cristalins.
Ce fut compliqué parce que l’appartement de Duncan ou celui de Marianne étaient tous les deux avec une seule chambre, dans un premier temps, Annabelle vit dans celui de Marianne et Duncan mit en vente son appartement pour financer l’achat d’un appartement plus grand et plus adéquat à la vie de famille.
Annabelle avait une attache émotionnelle à l’appartement de Marianne mais elle devait tourner la page. Elle le mit en location dans l’espoir qu’il revienne à Brian lorsqu’il sera en âge d’y habiter.

*

Brian grandit en partie dans la maison entreprise de Marianne. Chouchouté par les employés, il était devenu une sorte de mascotte.
C’était sa seconde maison, il y faisait bon vivre même si c’était mal vu d’un certain point de vue. Il n’y voyait pas de problème.
Il passa également un peu de temps avec ses grands-parents, du côté de Marianne mais également Duncan, qui n’arrêtait pas de leur demander d’en faire plein d’autres.

*

Sur la table du salon, une photo de Marianne et Annabelle, et une photo d’Annabelle Duncan et Brian.

2022.07.12

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.