Enchantement

Ils étaient en séjour chez Gabriel.
Alexandra s’était laissée convaincre de s’entraîner chez lui, elle progressait beaucoup et elle avait d’énormes lacunes à combler en magie, et Gabriel avait de très bons magiciens qu’il avait désigné comme professeurs pour elle.
Chris l’accompagnait par simple mesure de précaution.
Ils partageaient la même chambre et dormaient ensemble.
Gabriel n’avait fait aucun commentaire à ce sujet.

Un jour, Chris fit un malaise et Alexandra était plus qu’inquiète à son sujet.
Elle le veilla à longueur de temps.

*

Chris était à l’infirmerie, sur un lit allongé, il semblait dormir profondément.
Alexandra, assise à ses côtés, elle lui tenait la main et s’était endormie sur la couverture, à moitié affalée sur Chris.

Chrystal n’avait pas réussi à lui faire entendre raison pour dormir dans un vrai lit.

Gabriel vint vérifier, et Chrystal haussa les épaules, impuissante.

*

Il soupira.
Elle s’était endormie sur son siège, le haut du corps sur le lit, sa main serrant celle de Chris dans la sienne.
Chrystal avait haussé les épaules, elle avait essayé de lui faire entendre raison mais têtue comme elle était, Alexandra n’avait pas voulu quitter Chris.
Gabriel s’accroupit à ses côtés et essaya de la réveiller sans la brusquer.
Ce qui ne fut pas facile, elle dormait profondément. Lorsqu’elle ouvrit enfin les yeux, elle mit un temps pour comprendre ce qu’il se passait.
Il perdit patience, et la força à lâcher la main de Chris, puis l’emmena dans la pièce adjaçante pour lui parler sans déranger l’infirmerie.

— À quoi tu joues ?!
Il était agacé et il ne comprenait pas ce qu’elle faisait.

Alexandra se réveillait à peine et le ton de Gabriel l’effraya. Elle tremblait légèrement, elle n’avait pas mangé depuis que Chris était dans cet état, elle était chamboulée par sa condition et elle était trop inquiète.

— Je…

Elle n’arriva pas à réunir des arguments ni formuler des explications. Elle ne savait pas de quoi il fallait qu’elle se justifie.

— Chris est entre de bonnes mains, c’est stupide de le veiller aux dépends de ta propre santé !

Alexandra était aux bords des larmes.
Elle avait un mauvais pressentiment au sujet de Chris, peut-être à tort, mais elle tenait trop à lui et c’était la première fois qu’il se trouvait dans un état similaire question santé.

— Mais…

Elle n’avait aucun bon argument. Sa peur était irrationnelle. Sa voix s’étrangla.

— Il n’y a pas de « mais » tu vas arrêter de faire ta tête de mule, et aller te reposer. Qu’est-ce que tu veux qu’il croit s’il te retrouve épuisée après sa maladie ? Ca va finir par me retomber dessus.

Elle baissa les yeux. Elle perdait pieds sans Chris.
Gabriel s’approcha d’elle et posa la main sur son épaule.

— Allez, sois raisonnable.

Elle releva les yeux vers lui, ils étaient mouillés.
Ele fondit en larmes, dans les bras de Gabriel.
C’était à son tour d’être désemparé.
Il la serra timidement dans ses bras. Lui tapotant doucement le dos.

— Hé, ça va aller…

Il ne s’attendait pas à ce qu’elle se blottisse ainsi dans ses bras. Il la sentit faillir, elle tremblottait.

— Qu’est-ce que je te disais…

Il la porta, la serrant contre lui et l’emmena.
Il était sur le point de la ramener dans la chambre qu’elle occupait avec Chris,

— Ne… me laisse pas seule…
Supplia t-elle, en s’accrochant à sa chemise.

Il soupira et fit demi-tour pour l’installer dans sa chambre personelle.
Elle n’était pas dans son état habituel, elle était si vulnérable et désemparée.
Elle s’endormit presque aussitôt, après qu’il l’ait installée au fond du lit, elle s’accrocha à son bras encore un instant, de peur qu’il ne s’en aille.
Il dut attendre qu’elle s’endorme profondément pour la quitter: tirant légèrement les rideaux du baldaquin pour lui offrir un semblant d’intimité.

Il quitta la chambre pour s’occuper du problème.
Il inspira un grand coup et se dirigea vers sa destination.
Il savait que la cause de l’alitement de Chris n’était pas naturelle, et il devait s’en occuper rapidement et sans que cela ne s’ébruite.
Voir Alexandra dans cet état l’avait chamboulé.
Il se rendait compte de la relation particulière qu’elle entretenait avec Chris, il savait qu’il aurait du mal à se faire une place dans son coeur, mais il en avait maintenant la preuve.

Cela n’était pas sans risque, lorsqu’il discuta avec la personne responsable du mal, il marchait sur des oeufs. Il devait faire en sorte que Chris soit défait du sort qui l’emprisonnait sans que sa situation n’empire, et cela dépendait de la seule volonté de l’enchanteur.
Il réussit à le convaincre que cela n’était pas pour le mieux, tout en gardant sa composition, il ne laissa rien paraître.

Chris reprit des couleurs et ses esprits dans les heures qui suivirent.
Alexandra se réveilla le lendemain, en panique.
Gabriel était retourné dans sa chambre.
Il n’avait pas osé se coucher dans le même lit.
Elle failli perdre l’équilibre en se levant et en cherchant à sortir.
Gabriel la rattrapa et la forca à se recoucher.

— Du calme, rien ne presse. Tu vas tout d’abord prendre le temps de manger quelque chose, je t’apporte ça.
— C-chris…

— Oui oui, il s’est réveillé.
Annonça t-il avec un sourire sincère.

Il attendait de la voir se réjouir et il ne fut pas déçu.
Elle se détentit et n’opposa plus aucune résistance.

2021.11.17

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.