Entités

Gabriel avait récupéré de son combat et marchait normalement, accompagné de Chloé qui restait aux aguets.
Nao était aux côtés d’Aurore mais avait son attention rivé sur Chloé et Aurore le remarqua aussitôt.
Chloé faisait en sorte de marcher à la même vitesse que Gabriel.
Dans son hoodie, on avait du mal à savoir si c’était une fille ou un garçon, et de par sa petite taille et ses proportions, elle faisait très jeune. Presque plus jeune qu’Aurore.
Gabriel sortait du lot et paraîssait comme un père qui se promenait avec ses trois enfants.
Nao regardait d’un mauvais oeil Gabriel, il était maladivement jaloux qu’il soit physiquement proche de Chloé. Même si elle ne faisait rien en faveur de Gabriel, sa nature et sa personnalité faisaient qu’elle se souciait de lui et se rapprochait de lui sans aucune arrière pensée.

*

Arrivés après avoir passé le portail, ils étaient à l’entrée du domaine.
Gabriel les invita à entrer pour les remercier et les présenter à sa femme et les autres membres de la famille.
Alexandra arriva les accueiillir et fut surprise de voir deux inconnus avec eux.
Elle avait d’abord vu Gabriel et remarqua qu’il n’était pas au meilleur de sa forme. Puis elle vit sa fille qui souriait timidement.

— Ca va… ?
Demanda t-elle à son époux avant de s’arrêter, muette devant les autres qui étaient derrière lui.

Deux jeunes inconnus.
Elle regarda Gabriel avec un air interrogateur.

— Oui… ne t’inquiète pas. Je te présente Chloé et Nao. Ils nous ont escortés jusqu’ici, nous avons été pris en embuscade et leur aide nous a vraiment tiré d’un mauvais pétrin.

— Enchantée…
Salua timidement Alexandra.

— Merci d’avoir aidé Gabriel et Aurore. Soyez les bienvenus chez nous.
Alexandra s’avança et leur serra la main de gratitude.

Nao se sentit gêné, acceptant à contre-coeur ce contact physique, tandis que Chloé sourit amicalement.

*

Alexandra s’enquit de l’état de Gabriel qui la rassura embarrassé qu’il allait bien.
Elle insista pour qu’il passe à l’infirmerie et Chloé ne put s’empêcher de sourire en observant cette scène.
Aurore expliqua et s’excusa qu’ils aient à assister à cette petite querelle entre ses parents.

— Je t’assure que ça va, ils nous ont escorté par pure précaution.
— Hmm… passe à l’infirmerie quand même, juste pour vérifier…
— Je ne suis pas blessé, je suis en pleine forme, ‘Xandra… !
— Ca ne te coûte rien d’y passer !

— Ma mère… s’inquiète toujours un peu trop, je…
— Aucun problème. C’est… amusant…

Chloé et Nao furent invités à rester un peu plus longtemps. Alexandra réussit à les convaincre, pour les remercier et aussi parce qu’elle ne voulait pas qu’ils aient fait le trajet juste pour ça.
Elle eut du mal à ne pas considérer Chloé comme quelqu’un du même âge que sa fille. Pire pour Nao.

Aurore était contente de rentrer chez elle.
À vrai dire, elle appréhendait de revoir ses parents, mais sa mère l’avait accueillie comme si elle venait de rentrer d’une promenade.
Elle n’avait pas été froide. Au contraire, elle était chaleureuse comme à son habitude.
Quelque chose dans son expression lui montrait qu’elle avait ressenti son absence de longue date, mais dans son sourire, elle exprimait à sa fille qu’elle respectait son choix et son désir de prendre du recul.
Alexandra vérifia également qu’Aurore n’avait rien et la serra rapidement dans ses bras, ne voulant pas étendre ces retrouvailles familiales.

Nao pensait rapidement exprimer son mécontentement sur le fait d’être considéré comme un enfant et un bébé aux yeux des hôtes, mais ce ne fut pas le cas.
Avec beaucoup d’étonnememnt, Alexandra s’adressait à lui comme à un adulte, même si dans ses yeux, elle le voyait comme un adolescent.
À aucun moment elle ne le rabaissa sur ses capacités intellectuelles.
Chloé lui échangea un regard complice et lui sourit. Comprenant exactement ce à quoi il pensait.
Nao fut alors moins désagréable qu’à son habitude.

Quant à Chloé, elle accepta cette invitation à rester un peu plus longtemps pour visiter ce domaine et créer une alliance péreine.
Ils rencontrèrent le reste de la famille.
Cean fut extrêmement heureux de revoir sa soeur.
La ressemblance était frappante. C’était un homme blond aux yeux bleus. Il enlaça sa soeur et lui demanda si elle allait bien.
Aurore fut gênée et le rassura à demi-mots.
Il salua rapidement Chloé et Nao qui lui rendirent un signe de tête léger.
Gabriel fit les présentations et au fur et à mesure de la visite, ils passèrent voir Chris qui était sur le terrain d’entraînement
Ce jour-là, Hélène était de passage et échangeait des coups avec son père.
Elle sauta dans les bras d’Aurore lorsqu’elle l’aperçue.
Chris était de dos et se retourna pour tous les voir.
Il s’approcha pour les saluer de manière formelle.
Chris embrassa Alexandra sur le front et prit congé rapidement.
Hélène était de très bonne humeur et serra les mains de Chloé et Nao pour les remercier d’avoir aidé sa soeur.

Au repas du soir, Alain les rejoignit et les salua sans trop d’émotions. Il fut tout de même surpris de revoir Aurore et lui serra tendrement la main pour lui signifier qu’il était content qu’elle soit rentrée.
La tablée était animée. Hélène était d’humeur bavarde et Nao lui avait tapé dans l’oeil.
Il avait l’air jeune et elle était curieuse à son sujet.
Elle avait envie de le taquiner.
Chloé était discrète et semblait effacée. Observant son environnement.

— Comme ça, tu sais te battre ? Tu dois être fort si tu as réussi à proteger Gabriel, non ?
— Si on veut…

Nao ne voulait pas se vanter et semblait indifférent face à ces questions, il essayait de deviner où elle voulait en venir.

— Ca te dit pas qu’on échange quelques coups à l’occasion ? J’suis curieuse de ta force…
Dit-elle, sur le ton de la provocation.

Elle le testait. Elle s’amusait.

— Si tu veux.
Répondit-il simplement, sur le même ton de désintérêt.

— Avant, tu me dois un petit combat, Nao.
La voix de Gabriel remplit la pièce. Il lui sourit et Nao hocha de la tête, impassible malgré toute l’attention des personnes dans la même pièce.

— Quoi ?! Non mais s’il est à ton niveau… j’ai aucune chance…
Bouda Hélène, regrettant son idée.

Alain pouffa et Chris sourit tendrement.

— Je veux pas paraître désagreable mais… tu manques encore de pratique et surtout d’expérience.
Ajouta Chris pour rassurer Hélène, qui ne releva pas sa remarque.

Elle ravala sa fierté et préféra garder le silence.

— Je pense que Nao et Chloé pourraient avoir de bonnes choses à nous apprendre en terme de combat, si cela ne les dérange pas de partager leur savoir en la matière.
Gabriel reprit la parole.

— Au contraire, c’est avec plaisir si notre savoir peut être d’une certaine utilité.
Répondit Chloé, avec sa voix fluette mais pleine de maturité.

Cela jeta un certain silence de surprise.

— Nao serait ravi de pouvoir se mesurer contre Gabriel, n’est-ce pas… ?
Ajouta t-elle pour détendre l’atmosphère et détourner l’attention sur son poulain, qui ne semblait pas gêné de prendre sur lui les regards.

Il hocha la tête en silence et continua de manger sans aucune émotion particulière.

*

Nao n’hésitait pas à montrer les crocs lorsqu’on pouvait manquer de respect à Chloé, et il se positionnait comme son garde du corps, même si elle n’en avait pas particulièrement besoin.

*

Flora et Vladislaw étaient restés au travail.
Flora n’était pas particulièrement de bonne humeur de savoir que Chloé était partie avec Nao dans la gueule du loup et jetait des regards plein de reproches à Vladislaw, qui n’aurait pas dû lui autoriser.
Ceà quoi il haussa les épaules.

— Tu es toujours trop inquiète, on dirait sa mère. Elle sait se défendre et sait ce qu’elle fait. Nao est loin d’être faible et il saura la protéger si besoin. Il te faut quoi de plus ?
Lâcha t-il après un soupir.

Flora fulminait et faisait les cents pas pour essayer de se calmer.

— Ca m’énerve juste de ne pas être avec eux. Ca te fait rien, toi ? D’être à l’écart ? Ca se trouve ils vont s’amuser sans nous !
— … Elle nous en parlera. Au pire, on aura l’occasion de les accompagner la prochaine fois.
— J’arrive pas à croire que t’arrives à garder ton calme !

Elle se jeta sur le canapé, assise, les bras croisés et à ruminer.
Son compagnon n’y prêta même pas attention et retourna à la lecture de son livre, comme si de rien n’était.

*

Les invités qu’étaient Chloé et Nao eurent leur chambre pour la nuit et on les laissa tranquille pour la soirée.
Hélène et Alain décidèrent de ne pas passer la nuit à la maison, laissant leur chambre respective vacante pour les invités.
Les draps propres, Chloé et Nao furent séparés pour dormir mais cela ne les empêcha pas de discuter dans la même chambre avant.

— Le repas s’est bien passé et ce sont des gens totalement charmants. As-tu un avis particulier là dessus, Nao ?
— … Non… je reste sur mes gardes… ils sont trop sympathiques à mon goût…
— Je ne pense pas qu’ils soient mal attentionnés. Cela est rare mais je pense sincèrement qu’ils ont bon fond et qu’ils ne cherche pas à nous vouloir du mal. Je me trompe peut-être… et je suis chanceuse de t’avoir à mes côtés. Flora dirait que je suis trop candide.
… certainement. Quel est le programme pour ces prochains jours ?
— J’ai pu échanger en privé et très succinctement avec… Alexandra ? Je crois que c’est son nom. Nous avons tous besoin de repos et demain matin, nous pourrons discuter plus sérieusement et tranquillement de notre présence ici, et de notre potentielle alliance.
— D’accord… est-ce la cheffe, cette… Alexandra ?
— Il me semble qu’elle partage cela avec Gabriel. Elle m’avait l’air plus abordable et sympathique, et finalement j’ai pu constater qu’elle avait également de la fermeté et qu’elle était responsable. En parlant de Gabriel, j’ai hâte de voir ton combat contre lui.

Elle sourit pour tenter de détendre l’atmosphère.

 

2021.07.06

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.