Condition

Elle était assise sur un rebord, les cheveux très longs et lisses de couleur ébène lui retombaient devant.
Appuyée légèrement en avant, ses vêtements étaient un peu amples et fluides en lin. Une chemise qui se ferme en cache coeur et un pantalon large.
Son visage fin et son regard perdu, paraissait beaucoup plus petit que le reste de son corps.
Son coeur s’arrêta un instant ainsi que son attention, sur cette personne.
Quelque chose l’attirait chez elle.
Son côté frêle, la douceur naturelle qui se dégageait de son aura. Malgré cela il décela une pointe de mélancolie dans son expression.
Elle réveillait en lui son côté protecteur et aimant. Il désirait, de manière irationnelle, la prendre dans ses bras et de la rassurer.
Lorsqu’elle se tourna vers lui et lui adressa un large sourire, son coeur fit un bond.
Jusqu’à ce qu’il se rende compte qu’il était pour la personne derrière lui.

2019.01.07

Il n’avait jamais rencontré quelqu’un qui dégageait une aura comme la sienne.
Elle sauta du rebord pour rejoindre la personne à qui était adressé le sourire.
Il n’osa pas se retourner, il ressentait une pointe de jalousie.
Elle marchait d’un pas enjoué lorsque quelqu’un d’autre la bouscula. L’impact la fit perdre l’équilibre et elle tomba au sol, sur le flanc.
La personne ne s’excusa même pas et continua son chemin.
Lui, de nature plutot calme, se précipita vers la personne qui faisait comme de rien n’était et la rattrapa assez rapidement.
Il l’interpella et se contrôla pour ne pas lui arracher le bras en lui faisant comprendre de se retourner.

— Vous pourriez vous excuser au moins.
Dit-il en contenant sa colère.

— Quoi ?

Il avait l’air ennuyé par sa remarque.
Il soupira.

— Pourquoi ? Qu’est-ce que tu me veux ?!
— Vous venez de bousculer quelqu’un. Présentez lui vos excuses.
— Tss… c’est qu’une Ignorée, son existence même est une erreur. Je vais pas m’excuser. Allez, arrête de me faire perdre mon temps.

Et il s’en alla. Le laissant sans voix.
Son amie l’aidait à se relever.

— Il l’a fait exprès, j’en suis sûre… !
Rouspétait-elle.

— Haha…
Essayait-elle de rire.

— J’aurais dû mieux regarder où je marchais… c’est rien…
Dit-elle en forçant un sourire.

Elle était extrêmement triste d’entendre ça de sa bouche.

— Ce n’est pas à toi de te remettre en cause…

Elle serra un peu plus fort ses mains dans les siennes.
Le garçon revint les voir, perdu dans ses pensées.
Il n’osa pas les approcher plus, et les regarda s’éloigner.
Il connaissait la règle concernant les Ignorés, cependant il n’avait jamais été confronté à une situation ni à un comportement aussi détestable vis à vis d’Eux.
L’occasion de croiser le chemin d’un Ignoré peut être rare, c’était du moins son cas. Il se demanda si l’aura que dégageait cette fille était propre à sa condition.

2019.01.13

2 réflexions sur “Condition

  1. james dit :

    Petite faute pour la première histoire : « Lorsqu’elle se tourna vers lui et lui addresa un large sourire, son coeur fit un bond. » -> adressa.
    Sinon l’histoire est amusante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.