Blondinet

Pendant ce temps, à l’extérieur.

— Bonjour, excusez-moi. Êtes-vous Fernando ?

Fernando releva la tête et vit par dessus le comptoir un jeune homme aux cheveux courts et clairs. Ses yeux étaient d’une couleur ciel.
Il eut un silence de quelques secondes avant qu’il ne réponde.
Le blondinet attendait patiemment sa réponse. Il ne semblait pas très sûr de lui, il fixait l’expression de son interlocuteur pour tenter d’y deviner s’il ne s’était pas trompé de personne.
Fernando se releva en tapant sur ses genoux pour se dégourdir et s’étirer, finit par regarder le jeune, le jaugea.

— Oui, c’est bien moi. C’est à quel sujet ?

En se relevant il observa de plus près ce gringallet et vit les bandages qui dépassaient du col de son haut.
Le ton pâle de son visage trahissait une certaine convalescence.
Il ouvrit la bouche pour la refermer quelques secondes après sans produire un son. Il semblait chercher ses mots.
Il plongea sa main dans la poche gauche et y chercha quelque chose.

— J’aurais quelque chose à rendre à votre fille…

— … Elle est à la maison, rends-lui en main propre.
Dit-il en désignant d’un mouvement de tête la porte derrière lui, il lâcha un soupir et se rassit.
Il prit un air surpris, il ne s’y attendait pas.

— Frappe avant.
Souffla t-il avant de retourner à son activité.

2013.3.1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.