Précepteur

Elle était partie chercher Chris dans les couloirs de l’établissement.
Elle arriva pile poil au bon moment.
Elle vit un élève de sa classe s’adresser à Chris et vu le ton élevé de ses paroles, elle entendit toute la conversation.
Elle s’approcha à pas rapides pour défendre son précepteur et ami.
Chris baissait les yeux et semblait subir les insultes sans broncher.
Lorsqu’elle arriva à leurs niveaux. Elle empêcha son camarade de classe de le frapper. Il était sur le point de lui donner une giffle.

— C’est une honte que quelqu’un de ton rang soit le précepteur d’une noble !
Disait-il, avec conviction.

Lorsqu’elle apparut, il se figea.

— Retire immédiatement les propos blessants envers mon précepteur…
Grogna t-elle entre ses dents.

C’était la première fois qu’elle s’opposait à quelqu’un de sa classe.
Il baissa sa main et la regarda sans rien dire.
Elle le relâcha et attendait des excuses.
Il ne broncha pas.

— Je ne te permets pas d’insulter mon précepteur de la sorte. Quelque soit son rang ou ses origines.

Chris était estomaqué. Il voulait l’empêcher d’envenimer la situation, mais elle le retint de faire quoi que ce soit, d’un geste bref.
Il se rangea derrière elle, avec le respect qu’il devait à une noble.
Le camarade continuait à le fixer avec un air de dédain et n’avait aucune attention de s’excuser.
Elle s’énerva et lui donna une belle claque.
Comme si cela venait de le réveiller, il la regarda avec surprise en se massant la joue.
Elle retourna ses talons et attrapa la main de Chris pour partir dans la direction opposée.

— Tu ne vois pas qu’il profite de ta gentillesse ? De ton statut ?!
— Chris ne ferait jamais ça ! Je le sais !

Il ne pouvait supporter Chris et il profita de cette occasion pour l’attaquer.
Cela serait mentir que de dire que Chris n’avait rien vu venir.
Il connaissait son rang et il ne pouvait pas se permettre de griller sa couverture, ni manquer de respect à un noble en contre-attaquant en premier.
Il comptait encaisser le premier coup et enfin pouvoir se défendre et lui donner une leçon, même petite.
Il ne s’attendait pas à ce qu’elle intervienne et le protège.
Elle prit le coup de plein fouet, s’écroulant dans les bras de Chris qui la rattrapa. Elle savait ce qu’elle faisait, elle avait également vu venir l’attaque. Elle n’était pas son élève pour rien.
Son camarade de classe s’excusa à plusieurs reprises.
Il ne savait plus quoi faire.

— Je ne te permettrai pas de toucher à un seul cheveu de mon précepteur en ma présence…
Souffla t-elle.

Il s’en alla sans demander son reste.
Elle avait prit un bon coup de poing dans la côte et toussa un peu avant de pouvoir se relever et tituber.
Chris n’en revenait pas.

— Il n’y est pas allé de main morte…
Plaisanta t-elle

— Tu n’avais pas à faire ça…

Il se sentait coupable.

— Tu n’es pas en tort. Je ne supporte pas qu’on puisse te parler de la sorte… J’espère qu’il ne reviendra pas te chercher des noises.

Elle ne pensait pas avoir si mal. Il avait vraiment eu l’intention de blesser Chris et elle avait sous-estimé cela.
Chris vit ses grimaces et insista pour regarder l’impact.
Avec embaras, elle ne put refuser.
Il souleva son haut et vit un énorme hématome au niveau de son abdomen. Il s’alarma et l’attrapa par dessous ses genoux et la porta.

— Je t’emmène à l’infirmerie.
— Hein ?! Mais-

Elle dut rester plusieurs jours en soin.
Cela resta secret, elle fut toujours pris en charge par Chrystal l’infirmière atitrée. Son corps de mi-humaine n’encaissait pas de la même manière qu’un non-humain et cela nécessitait une prise en charge particulière.
Seul son camarade comprit qu’elle avait été hospitalisée à cause de lui et eut l’audace de lui rendre visite pour s’excuser.

— Je ne l’aurais jamais choisi s’il n’était pas un aussi bon précepteur.
— … Je vois. Est-ce que tu permets que je le défis de manière non officielle, par exemple sous le cadre d’un entraînement ?

Chris apparut et lui répondit en personne.

— J’en serai ravi.
— Si… si je perds, je reconnaîtrai mon erreur et je retirerai mes propos…
Par contre, si je gagne, tu devras choisir un précepteur digne de ton rang.

Elle ne voulait pas avoir quelqu’un d’autre que Chris en tant que professeur et elle ne sut pas quoi répondre. Cela le concernait plus qu’elle et il accepta son challenge.

Le jour du combat.
Elle était guérie mais la bataille était serrée et chacun ne voulait pas s’avouer vaincu.
Chris gagna, en feintant de presque perdre.
Elle l’engueula avec les larmes aux yeux.

— Idiot ! Qu’est-ce que j’aurai fait si tu avais perdu ?!
Dit-elle en le frappant.

Il en rit et lui murmura dans l’oreille.

— Tu pensais vraiment que j’allais perdre ?

Et elle le serra dans ses bras.

— Ne me fais plus jamais ça !

Après cet épisode, personne n’osa plus jamais faire de remarque sur le précepteur de la jeune fille. Tout le monde savait qu’elle était d’origine plus ou moins noble mais on ne sait d’où.

2016.05.19

2 réflexions sur “Précepteur

  1. Fluo dit :

    C’est trop mignon leurs interactions et leur relation. Je trouve que tu exprimes bien au travers de ces textes leur attachement profond l’un à l’autre sans pour autant qu’ils ne dépassent les limites.

    J’ai hâte de voir ce qu’il va leur arriver et comment les choses vont tourner pour eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.