Participer

— Il est hors de question que je reste les bras croisés tandis que nos professeurs et autres personnes sont en train de se battre.

Elle sortit de la salle et partit chercher son père et Chris.
Elle savait que c’était une excuse pour pouvoir partir à leur recherche mais elle était également choquée que ces fils et filles de nobles se cachent en attendant la fin des conflits.
Elle vit Chris en difficultés et l’aida de justesse à s’en sortir en frappant d’un coup mortel son opposant.

— Quelle image je donne à mon élève en me laissant sauver…
Dit-il honteux.

— Merci.
Ajouta t-il.

Elle lui tendit la main.

— Tu n’as rien ?
— Qu’est ce que tu fais ici ?! Je te croyais en sécurité.
— Tu pensais vraiment que j’allais rien faire ? Où est papa… ?
— Nous avons été séparés, j’ai tenté de retenir les quelques hommes qui restaient… Tu tombes à pic.
— Je vois ça.
— On va chercher ton père ?
— Plutôt deux fois qu’une !

— Fais attention aux débris et aux intersections… Il y a peut-être des pièges…
— D’accord.

Il la rattrapa de justesse et la plaqua contre le mur en la recouvrant de son corps.
L’explosion créa de la fumée et de nombreux débris soufflèrent vers eux.

— Ça va ?
— Je…
Toussa t-elle.

Elle ne réussit plus à dire autre chose.
Les gaz étaient toxiques pour son organisme mi-humain et elle continua à tousser de plus en plus jusqu’à ne plus pouvoir respirer.
Elle sentit son dos glisser le long du mur et elle attrapa un bout de vêtement de Chris avant de perdre connaissance.
Il n’eut pas le temps de réagir assez vite.
Elle s’écroula à ses pieds et il se fit attaquer dans le dos.
Il se retourna et dut combattre.

Il arriva et l’aida.
C’était le camarade qui ne pouvait pas supporter Chris.
Il avait vu qu’il protégeait bien son élève et il était remonté dans son estime.

— Besoin d’un coup de main… ?
— Ce n’est pas de refus…

Chris retourna auprès d’elle.
Ils virent son état empirer.

— Il faut quitter cet endroit, elle ne supporte pas les fumées…

Chris la porta sur son dos et ils sortirent de la zone.
La bataille continuait.

— Emmène-la à l’infirmerie. Je vais les retenir.
— Ils sont trop nombreux, je ne vais pas te laisser tout seul ici.

Elle reprit connaissance.

— Je… vais mieux. Laissez-moi ici, dans les débris… Laissez-moi juste reprendre mon souffle… Ça va aller.
Toussait-elle, encore.

Chris était inquiet mais se sentit rassuré. Il la laissa un peu en recul.

— Je reviens tout de suite.

Ils finirent leur combat et en retournant vers elle, un ennemi l’avait vue et tentait de l’achever.
Elle se battait mais à souffle coupé.
Il l’attrapa facilement par le cou, et savourait sa victoire.
Chris et le camarade n’eurent pas le temps d’intervenir.
Son père apparut et acheva l’ennemi avant de rattraper sa fille dans ses bras.

— Pardon… de ne pas avoir été à la hauteur…
Pleurait-elle.

Chris se mit à genoux et s’excusa de ne pas avoir pu la protéger.
Le camarade ne comprenait pas, puis il tilta.
L’homme à l’aura noble en face de lui, était le seigneur.

Elle se réveilla allongée dans une chambre d’infirmerie.
Les voix de l’autre côté de la pièce lui parvenaient petit à petit.

2016.05.19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.