Violence

Elle avait perdu la vue et ses dernières visions étaient celles de l’homme qui l’avait violentée et violée.
Ce choc psychologique l’avait rendue amnésique et lorsqu’on l’avait retrouvée, dans un sentier, elle dormait à poings fermées, allongée au sol.
Son ami le plus proche l’avait reconnue et avait insisté pour prendre soin d’elle jusqu’à son rétablissement.
La visite médicale n’avait rien trouvé de grave mis à part les violences sexuelles qu’elle avait subies.
Bien entendu il fut mis au courant et il dut lutter pour garder son calme.
Elle fut transférée directement dans sa chambre et il la laissa dormir et se reposer.
Lorsqu’elle se réveilla, il n’y avait personne et elle paniqua.
Elle tâta les objets aux alentours et fit tomber quelques livres avant de se ranger dans un coin de la pièce, les mains sur ses oreilles.
Sa vue était trouble.
Les gens entendirent des bruits et prévinrent le jeune homme qui accoura avec l’infirmière.
Lorsqu’il ouvrit la porte et qu’il vit l’état de sa chambre, son coeur s’arrêta, il chercha désespéremment des yeux son amie.
Lorsqu’il la retrouva, il s’arrêta et s’approcha doucement d’elle pour ne pas lui faire peur.
L’infirmière ferma la porte derrière elle et analysa la situation.
Elle lui dit qu’elle était encore en état de choc et qu’il devait y aller progressivement.

— Tu te souviens de moi ? C’est moi. Je ne te ferai aucun mal.

Il s’accroupit et lui tendit sa main.
Elle regardait devant elle sans rien voir.

— Je crois qu’elle a perdu la vue.

Lui souffla t-elle.
Il approcha sa main jusqu’à lui effleurer le bras.
Elle se raidit et se referma sur elle-même, comme si elle avait peur qu’on la frappe.
Lorsqu’il vit ca, cela lui fendit le coeur et il dut se retenir de ne pas frapper quelque chose à sa portée.
Il lui attrapa la main et la serra contre lui.

— N’aie pas peur, je ne te ferai aucun mal. C’est fini maintenant.

2015.07.25

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.