Engrenage

Il souhaitait simplement s’amuser avec les sentiments de la jeune fille.
Cependant il fut rapidement prit à son propre piège
Tout d’abord froid, il ne put s’empêcher de se prendre au jeu de la fillette qui était joyeuse et qui montrait à quel point elle était heureuse d’être à ses côtés. Elle se comportait comme avec celui qu’elle aimait.
Bien qu’elle voyait qu’il était étrangement distant et froid, elle tentait de briser cette glace.
Elle l’embêtait et le taquinait.

La première fois qu’elle voulut le taquiner, elle s’approcha de lui par surprise et l’effraya. Alors qu’elle s’attendait juste à le voir sursauter et se fâcher, il fut prit au dépourvu et riposta en pensant à une attaque ennemie. Il la plaqua contre le mur avec son avant-bras.
Elle fut choquée et le chercha dans ses yeux.
Il reprit ses esprits et lorsqu’il se rendit compte de ce qu’il venait de faire, s’excusa et se détourna.
Elle pleura et demanda pardon. Il ne s’y attendait pas.
Il chercha des excuses pour son comportement et ne put se résoudre à lui mentir.

— Je suis désolé… Je suis un peu sur les nerfs à cause de mon travail…

Elle s’était mise à pleurer sous le choc, elle avait eut tellement peur.
Elle savait que c’était irrationnel et essayait de retenir ses larmes et cesser de pleurer, en vain.
Elle tremblait encore.

Il était perdu. Il pensait que cela serait drôle de recevoir de l’amour inconditionnel de la part d’une inconnue.
Ses réactions le destabilisaient.

Elle s’approcha de lui, tremblante et lui toucha la joue.
Elle essuya ses larmes.

— Je suis désolée, je ne recommencerai plus. Est-ce que je peux faire quelque chose… ?

Elle lui avait adressé un regard tellement empli d’amour qu’il était resté muet, le temps qu’il traite ces informations.
Il ressentit naître au fond de lui un nouveau sentiment encore inconnu.
Il lui attrapa la main et l’attira vers lui pour la serrer contre lui.
Il voulait arrêter son petit corps frêle de trembler.
Il sentit qu’il pourrait peut-être lui faire confiance.
Elle lui apportait de la chaleur humaine.

Il lui arrivait de poser une couverture sur ses épaules lorsqu’il travaillait sur son bureau.
Elle s’approchait de lui doucement, et posait sa chevelure blonde sur son épaule.
Lorsqu’il était absent, elle passait son temps à dormir.
Elle était heureuse de passer un peu de temps à ses côtés lors de ses réunions publiques.

Il commençait à éprouver des sentiments pour elle.
Il comprenait pourquoi son homme était tombé amoureux d’elle.
Il était jaloux de lui et à la fois triste qu’elle ne l’aime pas pour de vrai.
Son amour pour lui était fictif.

Lorsqu’il faillit la perdre à cause de l’incendie.
Il se rendit compte que peu importait si elle ne l’aimait pas réellement.
Il ferait tout pour la protéger. Il souhaitait la chérir.
Quitte à l’intégrer dans sa société et la faire gouverner avec lui son monde.

2015.03.06

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.