Fraternel

Ils étaient en plein cours de combat.
Tous les deux en tenue, veston et pantalon, sur leur garde et une épee en bois à la main.
La salle était vaste et lumineuse.
De grandes baies vitrées laissaient pénétrer les rayons chaleureux du soleil.
Les cheveux longs bouclés et bruns étaient attachés en queue de cheval.
Ils commencèrent le combat.
Cela fut serré mais le garçon prit le dessus rapidement.
Il était plus grand et avait plus de muscles que la jeune fille.
Il la toucha sur le côté, d’un coup assez puissant qu’il la projeta au sol.
Ce n’était pas son intention, il s’excusa et baissa son arme presque aussitôt. Il se pencha vers elle et lui tendit sa main pour qu’elle puisse se relever.

— Est-ce que ça va… ?
Demanda t-il inquiet.

Elle releva son visage vers lui, les sourcils froncés, elle lui prit sa main et la tira d’un coup sec vers elle pour qu’il perde son équilibre et qu’il la rejoigne au sol.
Le parquet brillant et tiède, les deux lâchèrent leur arme et elle profita de l’effet de surprise pour le plaquer en montant sur lui.
Le bras sur sa gorge pour l’empêcher de se débattre.
Il ne pouvait qu’empêcher sa soeur de l’étouffer avec ses deux mains.
Quelque soit sa corpulence, elle avait mis tout son poids sur ses bras et il commençait à avoir du mal à la contrer.

2013.12.26

3 réflexions sur “Fraternel

  1. james dit :

    mais pourquoi, elle va lui faire mal. pourtant il s’est excusé de son geste.
    tu sais comment cela se fini, je m’inquiète pour le frère.

Répondre à Lau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.