Amical

Gabriel ne cacha pas sa déception lorsqu’il vit Alexandra accompagnée, cette fois-ci.
L’expression sur son visage se dissipa rapidement parce qu’elle vint le saluer, de bonne humeur, et s’excusa platement de n’avoir pas pensé à le prévenir sur la présence d’une seconde personne.

Il força un sourire, il ne pouvait pas non plus lui demander de repartir, surtout que Chris lui avait également sauvé la vie.
Il y avait une certaine tension entre les deux hommes qu’Alexandra ne remarqua pas tout de suite.
Chris avait remarqué l’attitude de Gabriel et en lui serrant la main, il lui signifia qu’il était là pour protéger Alexandra, si jamais il comptait tenter quoi que ce soit contre sa volonté.

Gabriel ne comprit pas la réaction de Chris. Il était conscient qu’ils étaient liés sous contrat, pourquoi avait il l’air de vouloir monter la garde ?

*

La date du combat amical fut fixée et cela créa un évènement attendu. Il y avait beaucoup de public dont les soldats et gardes de Gabriel qui étaient venus assister à cet échange.
Certains avaient même commencé à faire des paris sur la victoire d’Alexandra ou Gabriel.
Chris s’était trouvé une bonne place et observait avec curiosité la foule et le terrain.
Quelques gardes qui le reconnurent ne se privèrent pas de s’asseoir à côté de lui et le saluer.
Chris était plutôt silencieux et préféra les écouter que de s’exprimer sur qui allait gagner.
Un arbitre expliqua qu’il y aurait plusieurs manches et que le premier qui atteindrait deux victoires serait désigné comme vainqueur.
L’ambiance était très joyeuse et bon enfant.
Difficile de croire que le domaine avait failli être rasé par des ennemis quelques mois auparavant.
Cela faisait du bien aux gens de pouvoir se vider la tête et juste profiter du moment.

Alexandra s’était changée en tenue de sport, une brassière avec un T-shirt très ample mais léger, et un short legging qui lui permettait d’avoir des déplacements rapides.
Gabriel avait également enfilé une tenue différente. Un marcel qui semblait trop petit tellement sa carrure et ses muscles étiraient la matière du tissu, et un pantalon léger long.
Ils se tinrent prêts et ils se regardèrent dans le blanc des yeux pendant un instant. Gabriel voulant laisser la galanterie de commencer à Alexandra.
Alexandra ne souhaitant pas commencer pour ne pas avoir de traitement de faveur.

Tout compte fait, il dut se résoudre à attaquer en premier. Attaque qu’elle évita et dévia sans problème.
Leurs coups suivants furent très rapides et soutenus.
Le public retint leur souffle, et ne se privèrent pas d’encourager ou d’exprimer leur surprise lorsque les attaques devenaient plus subtiles.
Ils semblaient effectuer une sorte de dance rythmée.

Elle s’était échauffée, entraînée, mais elle fut prise au dépourvu. Elle avait sous-estimé Gabriel. Il s’était aussi préparé et elle ne pouvait que constater qu’il avait pris cette boute très au sérieux.
Elle n’était pas habituée à avoir une foule en délire et cette présence était quelque peu perturbante. Elle mit un certain temps à s’y habituer et cette concentration la fit perdre en terrain sur son adversaire.

Il ne s’en priva pas.
Tous ses coups semblaient lui dire « concentre toi » et il ne la ménageait pas.

Elle se battait de son mieux et un oeil non avisé aurait pu croire qu’ils étaient à égalité, mais l’oeil expert de Chris et de certaines personnes pouvaient apercevoir que Gabriel avait légèrement le dessus.
Le souffle d’Alexandra était plus court, plus saccadé et moins stable que celui de Gabriel. Elle n’avait pas réussi à trouver son rythme et elle s’épuisait lentement.

Il ne lui laissa pas le loisir de se reprendre. C’était sa manière à lui de montrer qu’il ne lui ferait pas de cadeau et que leur boute, même amicale, valait quelque chose à ses yeux.
Il voyait son inexpérience, ses respirations étaient calées de manière trop aléatoire, même si elle continuait à rester à son niveau en terme de phase d’attaque et de défense, il jouait sur la durée pour prendre l’avantage et gagner cette manche sans trop s’épuiser.
Il était en train de crier victoire trop vite, et elle lui rappela en lui donnant un coup de jambe droit sur son visage.
Il était plus imposant et elle si petite, mais il ressentit la puissance sèche de l’impact qui le rappela sur l’instant présent.
Cela fit son effet, puisque le public exprima son « oh » d’étonnement.
Son égo prit plus de dégâts que son épiderme.
Il afficha un rictus sur ses lèvres, il n’allait pas prendre son temps, c’était le moment d’en finir avant de se faire surprendre. Il devait le reconnaître, elle se débrouillait bien.
Il mit plus de force, et cela dura plus longtemps que prévu, malgré sa volonté de clôturer cette première manche, elle se battait comme une lionne, évitant, parant ses attaques, sa différence de taille lui donnait l’avantage de la mobilité, elle se faufillait facilement.
Gabriel commençait à être agacé, et elle le ressentit.

Cela l’amusait, elle souriait, pleine de sueur, mais elle prenait du plaisir à se dépasser et aculer cet homme qui faisait facilement deux têtes de plus qu’elle et à cette carrure imposante.
Rien qu’à l’idée de le faire plier devant elle, une joie intense naissait dans sa poitrine.
Elle venait d’échapper à une de ses prises et elle attendait qu’il se retourne vers elle, maintenant dans son dos, attendant qu’il décide de lancer sa prochaine attaque.
Il semblait fatigué, vulnérable et elle aurait pu prendre le dessus à ce moment précis, mais elle préféra se reposer, reprendre son souffle, sur l’attente.

Il se retourna et elle le perdit de vue, il s’était précipité sur elle, faisant un détour pour l’effet de surprise, elle n’avait pas eu l’occasion de prévoir, ni d’éviter, il la plaqua par le côté, elle eut à peine le temps de positionner ses avant-bras pour absorber la puissance de l’impact, il lui restait encore beaucoup d’énergie et elle fut projetée à quelques mètres, la vitesse à laquelle il était arrivé avait déplacé le sable du sol, créant une légère brume de poussière.
Elle était déboussolée et il en profita pour lui faire perdre l’équilibre, un croche patte bien placé qu’elle atterrit sur le dos, il la surmonta en posant son avant-bras sur sa gorge, rendant le moindre mouvement imposible.

Le public ne comprit pas tout de suite ce qu’il se passait, attendant que le nuage de sable se dissipe.
Alexandra resta à terre, la respiration forte, sa poitrine se gonflant et se dégonflant au même rythme. Les battements de son coeur frappant intensément à l’intérieur de sa poitrine.
Elle savait qu’elle avait perdu, cette première manche.
Gabriel attendit que le jugement soit annoncé avant de se relever.

Le public applaudit, ils avaient également retenu leur souffle.
Gabriel affichait un large sourire, il se mit debout et tendit sa main pour aider Alexandra à le rejoindre.
Elle ne riait plus, son sourire s’était effacé et elle faisait la moue. Elle s’était laissée surprendre et elle s’en voulait.
Elle accepta tout de même son geste.

Ils eurent le droit à un temps de repos de 5-10 minutes, où on leur apporta de l’eau et une petite serviette.
Elle préféra rester muette pendant que Gabriel essayait de la complimenter sur son niveau de combat.
Elle ne voyait qu’un moyen de la consoler et elle préféra l’ignorer. Elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même
Elle devait se concentrer. Si elle perdait le prochain match, c’était fini, et sa revanche n’en serait pas une.
Elle s’enferma dans sa bulle intérieure et fit le vide dans sa tête pour se concentrer sur ce qu’elle devait faire. Que pouvait-elle faire pour s’améliorer. Pourquoi avait-elle perdu. Elle ne devait pas le laisser prendre le dessus sur la durée. C’était ce qui lui avait porté préjudice. Cette fois-ci, elle ne prêtait plus attention au public, elle devait oublier ce qu’il y avait autour et se concentrer sur lui, Gabriel, son adversaire.

Il remarqua qu’elle ne l’écoutait pas et sourit tendrement. La laissant tranquille jusqu’au début de la seconde manche.
Il s’éloigna et s’étira, faisant des signes à ses supporters et fans.
Il ne semblait pas s’inquiéter, il n’y avait pas tellement d’enjeux pour lui. Il donnait le meilleur de lui-même, et s’il en venait à perdre, soit. Il n’avait pas cette fierté qu’Alexandra avait, il n’était pas affecté.

Chris observait calmement la scène, pendant que ses voisins commentaient ce qu’ils avaient vu.
Il croyait en Alexandra et même si elle ne gagnait pas, elle avait donné un magnifique spectacle.
Elle s’était très bien défendue et avait pu tenir tête à Gabriel. C’est ce qu’il voyait.

*

La seconde manche commença.

Alexandra avait sa stratégie en tête, elle devait donner le maximum dès le départ et tout faire pour le faire tomber.
Gabriel fut surpris mais défendit sa position comme il le pouvait. Il voyait la différence avec la première manche, elle était infime mais il sentait qu’elle était plus à l’aise et qu’elle voulait remporter cette manche.

Elle essaya de le faire tomber avec un croche patte, malheureusement il ne bougea pas, il était beaucoup plus lourd qu’elle et après avoir reçu le croche, il ne bronchit pas puis l’évita très facilement.
Alexandra recula aussitôt pour tenter une autre tactique. Gabriel la narguait avec un large sourire.
Elle devait trouver une autre alternative avant qu’il ne contre-attaque.
Elle devait viser ses jambes pour le faire plier et perdre l’équilibre, elle n’arriverait pas à l’immobiliser de tout son corps.
Elle fit diversion en recommençant à le prendre de face, visant son visage pour le déboussoler, ses côtes, sa poitrine. Puis avec sa vitesse maximale, elle se positionna juste derrière lui pour viser l’arrière de ses genoux, ce qui réussit à le faire fléchir. Il ne s’y attendait pas du tout, elle profita de l’effet de surprise pour tenter de lui faire perdre l’équilibre.
Elle effectua un coup puissant dans ce but, accentuant sa chute. Il posa un genoux à terre, et s’apprêtait à poser ses mains pour se relever mais elle lui attrapa l’avant-bras pour qu’il se retrouve face au sol, elle bloquait son bras derrière son dos, et de tout son corps elle essayait de le maintenir à terre, dans cette position.

Cette seconde manche fut relativement courte comparée à la première et Gabriel ne vit rien venir.
Leur différence de gabarit fit qu’Alexandra ne pouvait immobiliser qu’un seul de ses bras, il aurait pu forcer et ne pas s’avouer vaincu, avec son seul bras libre, mais l’effet de surprise était réussi. Il s’était laissé surprendre et il reconnaissait qu’elle avait des ressources.
Il n’avait pas réagit assez vite, l’arbitre avait déjà annoncé qu’Alexandra venait de remporter cette manche.

Le public ne cacha pas son étonnement, ne s’attendant pas à ce qu’elle maîtrise Gabriel ainsi.
Lorsque le jugement fut annoncé, elle se releva et le libéra, elle lui aurait bien tendu la main pour l’aider à se mettre debout, mais elle fut gênée de tomber s’il s’appuyait sur elle.
Il se releva de lui-même et se tourna face à elle pour lui serrer la main.

— Bien joué, jeune fille. La dernière manche sera décisive.

Elle acquiesça solennellement, le coeur battant encore fort dans sa poitrine.
Elle essayait de ne pas le montrer, mais elle avait fourni un effort certain pour terminer cette manche rapidement. Cela avait été intense et durant la pause, elle s’éloigna pour stabiliser son rythme cardiaque et s’hydrater. Elle devait innover pour le surprendre à nouveau. Sa victoire en dépendait.

*

Gabriel avait encore du mal à réaliser qu’elle avait réussit à le maîtriser aussi facilement. Il avait baissé sa garde, il l’avait sous-estimée. Même si cette défaite ne devait pas compter pour lui, cela le fit ressentir un sentiment désagréable. Avait-il été trop optimiste en pensant gagner sans effort ?
Il était perdu dans ses pensées et il essayait de se concentrer pour cette dernière manche, tout compte fait, il se devait de la remporter.
Sa défaite avait un certain goût d’amertume, il se sentait ridicule d’avoir pu tomber par un stratagème aussi simple, et en même temps, il trouvait cela très malin qu’elle ait réussit à l’appliquer sur lui, mais sa fierté venait d’en prendre un coup.

*

Son coeur battait à toute allure et elle aurait voulu crier sa joie mais elle devait garder son calme. Il restait la dernière manche.
Expiration, respiration, elle devait rester concentrée. Il ne se ferait pas avoir par la même ruse deux fois de suite. Elle se devait de le tenter mais elle n’y croyait pas.
Les quelques minutes de repos étaient salvatrices pour elle. Elle s’était tant entraînée pour ce jour mais elle sentait qu’elle puisait dans ses ressources d’énergie. Elle ne pensait pas que cela serait aussi difficile et épuisant. Elle devait se ressaisir.
Cette manche était la dernière et décisive.

L’arbitre prévint de la fin de leur pause.
Lorsqu’il donna le départ, Gabriel ne prit plus aucune pincette concernant la galanterie, il était vexé et fonça directement sur Alexandra qui réagit à temps pour parer, avec surprise.
Il ne retint pas ses coups puissants et il visa toutes les faiblesses qu’elle pouvait laisser entrevoir.

Elle les évita et para le reste de ses attaques, pas sans mal. Elle savait qu’elle devait garder le focus ou elle risquait d’avoir très mal. Ce qui arriva.
Une fraction de seconde où elle ne vit pas arriver l’attaque, qui la frappa en pleine joue, le poing cogna et elle partit sur la trajectoire, reculant et titubant.

Gabriel s’arrêta un instant.
Elle s’était mise à saigner des lèvres.
Le public retint également son souffle pendant que les deux combattants s’étaient figés pendant quelques secondes.

Elle était sonnée mais elle ne s’avouait pas vaincue, elle était déjà en position pour l’attaquer.
Elle ne comprenait pas pourquoi il avait stoppé ses coups, et elle en profita pour lui rendre la monnaie de sa pièce.
Ce qui le fit reprendre le cours du duel.

Il savait qu’il ne devait pas la sous-estimer, mais la vision de l’avoir blessée, lui avait fait ressentir quelque chose au plus profond de sa poitrine. Un sentiment indescriptible, de culpabilité et de vouloir arrêter pour ne pas lui faire plus de mal.

Elle ne s’était pas occupée de sa petite blessure. C’était de sa faute de n’avoir pas été à l’affut.
Elle était maintenant remontée et elle l’attaqua férocement et avec toute sa force qui lui restait.
Elle n’avait pas pris en compte que la différence de taille la désavantagerait tant. Elle arrivait à peine à le faire broncher, ses attaques semblaient à peine l’effleurer, peu importe où elle frappait, elle n’arrivait pas à trouver son point faible.
Elle pensait aux jambes, mais il ne laissait pas beaucoup d’ouverture et il était maintenant beaucoup plus méfiant à ce sujet.

*

Le combat durait et s’éternisait.
Gabriel commençait à ressentir un début de fatigue, la transpiration sur sa peau et sa respiration plus prononcée. Il souriait, remarquant dans quel état elle avait réussi à le mettre, il s’amusait.

Alexandra n’était pas non plus en reste, sauf qu’elle n’affichait pas la même humeur.
Elle sentait qu’elle n’allait pas faire long feu, alors elle décida de tout donner sur la prochaine attaque, elle devait le faire tomber, faire en sorte de le déstabiliser.
Elle pouvait essayer de le renverser avec une prise qui utiliserait tout son poids contre lui.
Elle devait réussir à lui attraper le bras, avoir une prise.
Pour cela, elle devait prier pour qu’il l’attaque d’une manière précise à un certain endroit pour qu’elle puisse parer et se placer.
Alors elle fit se pari, elle fonça sur lui, qui se mit à lui donner des coups qu’elle para concencieusement, elle regarda et resta concentrée pour essayer de deviner les coups suivants, et lorsqu’elle vit l’attaque arriver, la bonne, elle l’encaissa en partie pour avoir la prise sur son poignet et son bras,
Elle se positionna tout de suite pour prendre appui et le faire basculer, avec l’effet de surprise et sa rapidité d’excécution sans trop besoin d’y mettre de la force.
Il passa par dessus son épaule et tomba au sol, sur le dos.
Elle se positionna tout de suite sur son torse pour l’empêcher de se relever, elle était ridiculement petite sur son corps mais il avait perdu.

L’arbitre annonca la victoire d’Alexandra.

Il aurait pu se relever et refuser de baisser les bras mais il devait reconnaitre qu’elle avait réussi à le surprendre et prendre le dessus. Il avait fini deux fois au sol.
Elle se releva aussitôt le verdict fut annoncé, les applaudissements retentirent autour d’eux.
L’adrénaline en elle était nouveau, elle se demandait si c’était réel et finit. Elle venait de gagner, elle avait du mal à y croire.
L’arbitre vint à elle et tint son bras en l’air pour signifier qu’elle avait bien remporté la victoire.

Elle se tourna vers Gabriel qui était en train de retirer grossièrement la poussière sur son pantalon, et elle lui sera la main.
La respiration forte et le coeur qui battait à tout rompre.
Elle n’arrivait toujours pas à y croire.
Elle commençait à le réaliser et sourit, elle cherchait des mots à dire pour exprimer sa joie mais également remercier Gabriel.
Elle leva les yeux vers lui et elle fut éblouie.

Ce fut le noir complet.

Elle s’approchait de lui, avec un sourire satisfait, elle lui serra la main et leva son visage avec la volonté de dire quelque chose. Mais aucun son ne sortit de sa bouche.
La main encore dans celle de Gabriel, elle s’écroula.
Il la vit partir en arrière et la rattrapa à temps, la serrant contre lui.

— Hé ! Tu m’entends ?!
Demanda t-il paniqué.

L’arbitre ne comprit pas tout de suite ce qu’il se passait, ni le public.

Chris réagit aussitôt, il accourut auprès d Alexandra.
Elle était pâle, extrêmement âle. Son pouls était anormal.
Gabriel la porta aussitôt pour l’emmener à l’infirmerie où elle fut oscultée et Chrystal rassura tout le monde.
C’était juste la descente de pression et d’adrénaline. Elle avait puisé dans son énergie de manière intense.
Chris resta à ses côtés un moment avant que Chrystal le rassure et lui dise gentiment de quitter les lieux pour la laisser se reposer.

*

C’était le vide dans sa tête, elle avait entendu le brouhaha autour d’elle s’estomper et elle ne pouvait qu’imaginer ce qu’il se passait autour d’elle.
Les gestes et l’étreinte dans laquelle elle était, puis elle se réveilla lentement, en reprenant ses esprit, à l’infirmerie.
Elle était encore dans un nuage flou, l’esprit embrumé, elle se demanda si elle n’avait pas rêvé sa victoire.

*

La tête sur l’oreiller, elle était persuadée d’avoir perdu, alors les larmes commencèrent à lui monter aux yeux.
Chrystal passa la voir et remarqua qu’elle avait reprit ses esprits. Il y avait de l’eau à sa disposition et de quoi grignoter.

— Qu’est-ce qui ne va pas… ?

Elle n’avait pas répondu, sanglotant en silence.

— Ce n’est pas grave tu sais, ça peut arriver à tout le monde de faire un malaise. Rerprends des forces, tout le monde n’attend que toi, dehors.
Tenta de la rassurer Chrystal.

Alexandra finit par se reprendre, avalant ce qu’on avait mis à sa disposition sans se poser de question.
Tant pis si elle avait perdu. Elle avait au moins gagné une manche. Se consola t-elle.

*

Chris était seul avec Gabriel et sans s’y attendre.
Gabriel lui posa des questions sur Alexandra.

— Est-ce que tu pourrais me conseiller sur les goûts d’Alexandra… ?
Demanda t-il pataud, gêné.

— Pardon ?
Chris comprenait pas.

— C’est que… je souhaiterais la rendre heureuse mais je la connais trop peu, et… je me demandais si tu pouvais m’éclairer à ce sujet… tu as l’air d’être son garde depuis des années.

*

Gabriel commençait à se rendre compte qu’il s’attachait et commençait à avoir des sentiments pour Alexandra.
Cette jeune femme arrivait à lui faire perdre pieds.
Il ne se reconnaissait plus.
Après le combat amical qu’elle avait cru perdre, il était allé la voir pour savoir si elle se sentait mieux. Il avait ressenti de l’inquiètude et il fut rassuré qu’elle aille bien, mais elle avait pleuré, et cette sensation de pincement dans le coeur était revenue.

Elle se forçait à sourire alors il lui demanda directement.
Quand elle lui expliqua qu’elle avait perdu, il ne comprit pas tout de suite. Elle était persuadée d’avoir été vaincue et il dut lui raffraîchir la mémoire sur sa victoire.
Elle crut qu’il mentait, et Chris dut lui confirmer aussi.

Il se mit à rire nerveusement.
Elle était pas croyable.

Elle répéta à plusieurs reprises qu’elle avait gagné, sans y croire, le regard dans le vide, et c’était vrai.

*

— Tu as énormement progressé depuis la dernière fois, je suis impressionné. Mais, si je peux me permettre, tu as encore quelques lacunes. Je ne dis pas ça parce que je suis mauvais perdant, je pense qu’il te serait bénéfique de t’entraîner avec moi.
— C’est pas plutôt toi qui aurait besoin de t’entraîner avec moi ?!
— Aussi, oui.
— Je vais y réfléchir…
— Tu sais que tu es toujours la bienvenue ici… surtout depuis ton gain de popularité aupès de mes gens…

2021.1018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.