À l’eau [Roleplay]

— Es-tu humain… ?
Osa t-elle formuler.

D’un coup de griffes, il envoya valser sa serviette à l’autre bout de la pièce.
Elle ne broncha presque pas. Tout de même surprise de son geste. Elle sentit qu’il n’avait pas de viles intentions.
Cependant, elle recula lentement, alors qu’il s’avança vers elle de manière bestiale, presque accentuée dans le but de lui faire peur.
Elle eut un doute, ne sachant pas où se situait la limite de sa blague de la réalite, elle resta silencieuse, observant ce que la suite des évènements lui reservait.
Elle ne comptait pas se laisser impressionner, petite humaine qu’elle était.

Il lui bondit dessus, l’attrapant dans ses pattes.
Prises dans ses bras, elle reste stoïque et continue à plonger son regard dans le sien, l’air de lui demander ce qu’il compte faire maintenant qu’il la serre contre lui.
Allait-il la dévorer ? Dans tous les cas, elle ne semblait pas avoir peur. Une paillette de défiance encore présente dans son iris noir, même dans cette situation où elle n’était pas en position de force.
Leurs corps ainsi nus et collés, les battements de son coeur trahissaient tout de même son incertitude sur ce qu’il lui réservait.

*

Il fit mine de la dévorer puis la souleva d’une grande aisance, puis la jeta à l’eau.

— À l’eau, souillonne !
La raille t-il.

Elle ravala un cri de surprise et finit sous l’eau d’une chaleur surprenante et agréable. Cela ne l’empêcha pas de paniquer, elle ne savait pas nager et ne connaissait pas la profondeur exacte du bassin.
Elle retint sa respiration à temps et vit le liquide la recouvrir, elle se débattit et tenta de rejoindre aussi vite que possible le rebord.
La main sur le bord, elle refit surface et reprit sa respiration de manière saccadée et forte.
L’esprit trop occupé par la frayeur qu’elle venait de vivre, elle ne pensa même pas au farceur qui se trouvait à quelques mètres d’elle et qui avait assisté à toute cette scène.
Il s’approcha, un peu pataud.

— Est-ce que ça va… ?
Demande t-il inquiet et désolé de sa mauvaise farce.

Elle lui lança alors un regard noir, plus sombre que la couleur de ses propres yeux.

2020.01.23

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.