Curriculum Vitae

Assit dans le fauteuil juste en face du bureau.
À la fois décontracté et tendu.
Il se demandait ce qu’il faisait là.

— Ne fais pas cette tête. Je sais que tu mourais d’envie de revenir me rendre visite.
Lui dit-elle, exaspérée.

— Je ne vois pas où tu veux en venir…
Lui répondit-il en détournant son regard.

— Fais pas ton timide, tu attendais juste une bonne raison pour faire le déplacement. On ne me la fait pas.

— Bon bon, si tu veux.
S’avoua t-il, vaincu.

— Tu vas me le demander directement ou il faut que je te livre tout sur un plateau, cher ami ? Le taquina t-elle.

Elle semblait prendre un malin plaisir à le voir embarrassé à ce point.

— Q-quoi… de neuf, depuis la dernière fois… ?
Finit-il par articuler, avec le plus grand mal.

Elle soupira.

— Comment tu vas, toi ? La dernière fois tu avais l’air en pleine dépression.

Il se remémora rapidement cette période et son visage s’assombrit subitement.

— Ça va mieux… C’est certain.

— Elle te manque… ? Ma petite Annabelle.
Dit-elle avec sincérité et compassion.

— Si on veut.

Il joua également la carte de la sincérité.

— Je sais qu’on a pas eu l’occasion d’en parler l’autre fois, mais elle m’a terriblement manquée lorsqu’elle était avec toi. C’est mon assistante et même plus. Elle m’est indispensable. Je songe même à l’ajouter sur mon testament. Elle manque encore d’un peu d’expériences mais je lui lèguerai ma firme. Je sais que ce que j’ai construit serait entre de bonnes mains si c’était elle. Je ne crois pas t’avoir raconté son histoire.

Il l’écouta avec attention. Toutes les informations à son sujet étaient bonnes à prendre.
Il l’incita à continuer, d’un hochement de tête et d’un mouvement de main.
Elle prit une grande inspiration.

— Ça risque d’être un peu long.

*

Elle arriva avec une petite malle. Des vêtements sobres : une chemise et une robe longue. Ses cheveux étaient longs et attachés en une tresse.
Elle venait pour une candidature spontannée.
Elle tremblait un peu et semblait anxieuse mais avec tout son courage elle aborda l’accueil.

— Non mademoiselle, nous ne cherchons personne actuellement.

Il souhaitait la renvoyer aussi vite qu’elle était arrivée, le ton était froid.
Elle insista.

— Veuillez au moins prendre mon CV… et cette lettre de motivation.
Ajoutait-elle en sortant les papiers de sa malle.

Elle-même embarrassée d’avoir fait le déplacement pour rien.
L’hôte ne savait pas comment réagir à cette situation.

— Mademoiselle…

La directrice passait par hasard et voyant l’hôte avoir du mal, elle observa la scène de loin pour jauger de la pertinence de son intervention.
Touchée par la sincérité dans cette jeune fille, elle s’approcha du guichet.
L’hôte, voyant la gérante arriver pensa avoir mal géré cette situation et s’excusa aussitôt.

— Madame, veuillez m’excuser-

Elle l’arrêta d’un geste.

— C’est bon, je prends la relève. Bonjour, que puis-je faire pour vous ?
S’adressa t-elle directement à la visiteuse, avec un sourire bienveillant.

Trop gênée d’avoir en face d’elle, la directrice en personne, elle bafouilla maladroitement.
La directrice tendit sa main vers l’employé et il lui tendit les papiers. Elle jeta un oeil rapide au CV et à la lettre de motivation manuscrite. L’écriture était appliquée et fluide.

— Je vous invite à continuer cette conversation dans mon bureau… mademoiselle Estival ?
Dit-elle en lisant le nom sur le papier.

Installée dans le fauteuil, elle était plus que tendue et l’assurance dans la personne qui lui faisait face la destabilisait. Elle se mettait la pression pour faire bonne impression.
La directrice s’installa derrière son bureau et continua la lecture de la lettre de motivation.

— Je vous écoute, vous souhaiteriez travailler ici ? Je lis dans votre lettre que n’importe quel poste vous irait.

Elle restait silencieuse, de plus en plus tendue.

— Détendez-vous, je suis curieuse de ce qui vous motive à travailler dans mon établissement.Votre CV est intéressant mais il ne me dit pas ce que vous valez sur le terrain.

2019.09.14

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.