Retranchements

Chris avait de plus en plus de mal à gérer ses sentiments lorsqu’il entraînait sa protégée.
Il voulait l’entraîner sérieusement mais l’amour qu’il éprouvait pour elle l’empêchait de se donner à fond et il retenait ses coups.
Elle apprenait vite et ses capacités arrivèrent à acculer Chris. Elle le poussa dans ses retranchements et il finit par se laisser porter par les échanges de coups.
Alors qu’elle allait lui asséner un coup violent, il contre attaqua après avoir évité de justesse. Il avait réagit par réflexe et ne se rendit compte qu’après qu’il y était peut-être allé un peu fort.
Il projeta Alexandra à quelques mètres de lui. Elle était à terre et il se précipita aussitôt à ses côtés pour s’enquérir de son état.

— Excuse-moi, ça va… ?
— Oui oui…

Reprenant ses esprits, un peu sonnée, elle tenta de se relever en s’aidant de ses coudes.
Il l’aida en passant sa main derrière son dos.
Elle eut un moment de faiblesse et Chris la soutint d’une main dans le dos.

— Tu es sûre que tout va bien ?!
S’inquiéta t-il.

— Oui oui, juste un moment d’inattention.
Dit-elle en se forçant à sourire.

— Arrête ton cinéma et dis-moi où tu as mal.
Dit-il sur le ton du sermont.

Son visage était qu’à quelques centimètres de celui de son élève. Elle semblait lui tenir tête.
Il n’avait qu’une seule envie, celui d’embrasser ses lèvres.
Il était dans un conflit intérieur parce qu’il ne pouvait pas embrasser la fille du patron sans penser aux conséquences.
Elle l’observait, perdu dans sa bataille psychologique.
Elle s’approcha encore plus de lui.
Il paniqua et prit le recul nécessaire en se relevant.

— Si tu ne veux rien me dire, débrouille-toi toute seule.
Dit-il, en essayant de garder un ton neutre.

Elle se jouait de lui et de ses réactions.

— Je crois que je me suis cassé le coude.
Finit-elle par dire.

Il soupira et l’aida à se relever en lui soutenant l’autre bras.
Elle ne lui lâcha pas la main et atterrit dans ses bras.
Il tenta de ne pas la regarder dans les yeux, il évitait son regard.
Alexandra se doutait de quelque chose mais fit l’innocente.
Elle en profita pour le serrer dans ses bras en le remerciant pour l’aide.

2019.06.20

3 réflexions sur “Retranchements

  1. james dit :

    d’inatention -> d’inattention

    sinon le texte fait vraiment bien ressentir la tension émotionnelle et physique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.