Transformation

Elle se réveilla peu à peu.
Son corps était engourdi et lui envoyait des signaux de douleur.
Lorsque ses yeux s’habituèrent au lieu, elle sursauta presque de voir la jeune femme asiatique à son chevet, qui l’observait de manière intensive, un large sourire sur ses lèvres.

— Oh, tu es enfin réveillée~ !
Dit-elle avec une voix très enjouée, on aurait dit une autre personne.

Aurore essaya de bouger.

— Attends, je vais t’aider. Tu veux un peu d’eau ?

Elle lui tendit un verre.
Aurore resta méfiante. Comme pour balayer les doutes de son invitée, elle but elle-même dans le verre une partie de l’eau.

— Tu ne risques rien, c’est simplement de l’eau.

Aurore accepta alors l’objet tendu.
En le prenant de ses deux mains, elle remarqua les bandages sur ses poignets, tachés de sang.
Elle ne put cacher sa surprise.
Le verre encore dans ses mains. Elle se rendit compte qu’elle avait également un bandage autour du cou, en le touchant du bout de ses doigts.

— Ça te plaît ? Je me suis appliquée à te les mettre.

— Qu’est-ce que vous m’avez fait… ?
Demanda t-elle inquiète.

— Tu ne te souviens de rien ?
Répondit-elle surprise.

— … Il s’est passé quelque chose ?
— Tu t’es fait ça toute seule, comme une grande, avec tes pouvoirs.

— Inutile de me mentir, je n’ai pas de pouvoirs.
Dit-elle, en coupant court à l’explication.

— Eh bien, méprends toi, c’étaient bien tes pouvoirs, enfin je pense. Vu que ce que tu as invoqué a protégé ton frère et l’autre gars. Par contre, tu y es peut-être allée trop fort. Tu étais prise dans des ronces au niveau du cou et des poignets.
Dit-elle en montrant les différents endroits sur son propre corps.

Aurore était sceptique.

— Je n’ai pas d’intérêt à te mentir.
Elle haussa les épaules.

— … Qu’est-ce que vous me voulez… ?
— Juste mieux te connaître… depuis que je t’ai aperçue, j’ai eu envie de t’avoir pour moi… étrange n’est-ce pas ? Ah, oui. J’oubliais. Cette apparence ne doit rien te dire…

Sous ses yeux, l’asiatique se transforma en homme. Ses traits devinrent un peu plus droits, et sa carrure un peu plus grande.

— Alors ? Es-ce que je te dis quelque chose ?
Dit-il, d’un timbre de voix beaucoup plus grave qu’auparavant.

Aurore, elle, avait perdu la sienne.
Son visage lui revint, elle avait le souvenir d’avoir eu un client lui ressemblant au Carré Secret.

— J’étais en costume, certainement. Si cela t’aide… ?
— Je me souviens…
— Je suis flatté.

2018.10.11

2 réflexions sur “Transformation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.