Engouffré

Le méchant possède une maison close dans l’autre monde. Remplit de mineures. Il achète des enfants non désirés dans le vrai monde. Aucun intérêt particulier. Il revend les enfants à leur maturité à des intéressés lors d’une mise aux enchères.
Il possède une liste de chaque employée. Ne pouvant pas s’échapper, la maison est fermée, mais pouvant se balader librement dans les couloirs et les chambres lorsqu’elles ne sont pas occupées par un client.
Un classement de qui a fait le plus de recette, éduquer celles qui ne sont pas assez efficace au travail.
Offres de tenues plus ou moins luxueuses.
L’héroïne s’est faite vendre par sa mère étant petite.
Aucun souvenir ou très peu de sa famille.
Le méchant l’emmène dans un coin de rue, ouvre un portail dans sa chambre dans l’autre monde.
Il la déshabille et la viole dans la salle de bain comme chaque début d’employée.
Elle décide de renoncer à la vie.
Elle ne réagit pas aux différents clients ce qui suscite une sorte de succès. Cela lance un défi aux clients pour lui tirer des mots ou des cris. Elle est différente des autres employées qui se sont vites habituées et prennent plaisir à leur travail en espérant une faveur du maître des lieux. Ne mangeant plus, le méchant s’inquiète du devenir de la star.
Il s’intéresse à elle et finit par être aussi tenté par ce défi, voyant qu’elle avait largement fait gagner plus d’argent que son prix d’achat et par fierté. Elle ne travaille plus et est assignée à la chambre du méchant.
Ne mangeant rien il est obligé de la nourrir personnellement avec la bouche.
Elle a le droit a de belles robes bien qu’elle subisse tous les sauts d’humeur du méchant.
Elle a quelque chose de spécial, les autres filles sont toutes au pied du méchant. Elle ne réagit pas aux humeurs du méchant.
Elle atteint l’âge d’être vendue.
Attachée dans une robe luxueuse, vendue à prix cher. Les yeux bandés. En tant que fille pouvant devenir esclave servante ou autres. Elle se fait acheter par un homme.
Alors qu’elle est dirigée à l’extérieur dans une charette. Les hommes du méchant tuent l’acheteur après avoir récupéré l’argent. Toujours avec les yeux bandés.
Elle tombe, la charette s’écrase.
Sa tête cogne contre quelque chose et son sang est répandu sur le sol, la terre.
La nature conclut un pacte avec elle, pure.
Inconsciente la nature utilise son énergie pour détruite tout le mal sur son passage, la maison malsaine, les gens, les filles pas nettes.
Enterrés vivants.
Elle reste inconsciente à terre.
Toute cette énergie a été perçu.
Elle est découverte au milieu de rien.
Tout a été engouffré par le sol.
Le gentil : un étudiant de l’école.

2010.10.15

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.