Précieuse

Les souvenirs de la veille étaient encore flous mais je m’étais endormie sereine et le sourire aux lèvres. J’étais comme apaisée.
Le soleil se levait tout doucement et les rayons pénétraient les rideaux lentement.
Je me réveillais en douceur, les yeux encore fermés, je sentais qu’il commençait à faire jour.
J’essayais de me rappeler où j’étais.
Cela me revenait peu à peu.
J’étais dans mon lit, je reconnaissais les draps douillets dans lesquels j’avais l’habitude de dormir.
Je sentais la présence de quelqu’un derrière moi, surement Gabriel qui m’enlaçait durant son sommeil.
La manière dont il posait ses mains contre mon ventre et dont ses bras attrapaient mes flancs, c’était bien lui.
Cependant je ressentais la présence d’une autre personne dans notre lit.
Je baladais grossièrement mes mains devant moi, lorsqu’il me prit la main et l’approcha de son visage.
De surprise, j’ouvris les yeux.
C’était Chris.
Je n’avais plus peur de lui, cependant tous les souvenirs de la veille me revinrent à l’esprit.
Je me mis à rougir.

— Bien dormi ?
Demanda t il, en esquissant un sourire.

Il caressait ma main comme si c’était la chose la plus précieuse au monde.

2017.12.18

2 réflexions sur “Précieuse

  1. james dit :

    le reste est bien, mais cette phrase là est fantastique: « Il caressait ma main comme si c’était la chose la plus précieuse au monde. »

    • Purée, j’ai mal lu, j’ai lu « fantasque » au début, et c’est qu’au bout de plusieurs lectures de ton commentaire et après plusieurs secondes que j’ai compris !! Ca n’avait pas le même sens !!

Répondre à james Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.