Présenter

Il insista pour rencontrer ses parents et elle n’eut pas le choix que de leur en parler.

Elle réussit à croiser sa mère dans les couloirs, par hasard et en profita pour l’interpeler.

— Maman, est-ce que je peux te parler ?

Sa mère s’arrêta et alla à l’encontre de sa fille.

— Oui, bien sûr. Qu’il y a t-il ?
— Est-ce qu’on peut parler seules ? Dans ma chambre, par exemple ?

Elle s’installa sur le lit et fit signe à sa mère d’en faire autant. Un peu gênée, le visage baissée.
Sa mère ne la pressa pas et attendit qu’elle soit assez prête et à l’aise pour qu’elle commence la conversation d’elle-même.

— Je… qu’est-ce que tu penses si je vois quelqu’un… ?

Elle ne put cacher sa joie.

— Est-ce que je connais la dite personne ?
— Non… je ne sais pas trop comment t’en parler…
— Peu importe qui c’est, je ne souhaite que ton bonheur. Je pense que ton père et moi-même seront curieux de savoir si cette personne est sérieuse et bonne envers toi. C’est tout.
— Il… Vlad’… il souhaiterait vous rencontrer…
— Oh. Il s’appelle donc Vlad ?
— Vladislaw.

*

— J’aimerais rencontrer tes parents.
— Pourquoi faire ?
— Je pense que ça serait bien qu’ils sachent que je te fréquente et que je t’apprécie beaucoup. Qu’ils ne s’inquiétent pas, et que s’il t’arrive un jour quelque chose, ils sachent où chercher. Pour ta sécurité, et pour les tenir au courant. Qu’est-ce que tu en penses ?
— Je… mais tu n’as pas peur que ça te mette la pression vis à vis de notre relation ? Mes parents vont te considérer comme leur potentiel gendre… je ne veux pas que tu te sentes mal à cause de ça…
— Au contraire, ça ne me gênerait pas !
Dit-il en riant.

— Si tu y tiens…
— Si je savais où sont mes parents, j’aurais adoré te présenter…
— Excuse-moi…
— Ce n’est pas de ta faute, je pense juste à eux de temps en temps. Ils m’ont laissé vivre ma vie.

2017.07.18

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.