Caverne

Elle hésitait à ne pas dévoiler sa véritable identité.
Elle ne l’appréciait pas plus que ça et trouvait plaisant d’avoir en quelque sorte l’avantage par rapport à lui, qu’il ignore encore tout d’elle.

Elle était perdue dans ses réflexions et il crut qu’elle était juste un peu perplexe face à ses révélations.

Ombre était mort et elle ne pouvait pas rester à pleurer alors que quelque chose de dangereux rodait autour d’elle.
Elle sécha ses larmes et insista pour tout de même lui offrir une sépulture digne de lui.
Il l’aida à trouver un endroit adéquate.
Elle creusa et l’enterra toute seule, car tel était sa volonté.
Il lui fit signe qu’il fallait partir et se mettre à l’abri.
Se renseigner sur leur ennemi.

— Je crois qu’on ne s’est jamais présente. Je m’appelle Vladislaw, mais tu peux m’appeler Vlad.
Dit-il, en lui tendant la main pour qu’elle le suive.

— … Hélène.
Répondit-elle, en prenant sa main.

Elle n’avait pas à le craindre, il l’avait quand même aidé voire même sauvée, dans le monde des humains.

— J’imagine que tu dois prévenir tes parents… ? Ils doivent s’inquiéter pour toi…

— Où sommes-nous ?
Finit-elle par demander.

Il prit la question comme naturelle, pour un humain qui venait d’être téléporté dans un tout autre monde, un monde de magie.
Il commença à expliquer tout plein de choses. Qu’en effet il existait un monde parallèle dans lequel la magie existait.

— Nous sommes aux Terres Arides.
Dit-il enfin.

Elle put se situer à peu près, par rapport à sa région.
C’était pas très loin de chez elle, la région voisine, en somme. La demeure de ses parents se trouvaient au milieu de la Forêt Dense.

Ils marchèrent un moment avant d’arriver à une entrée de caverne. Cela ressemblait à une grotte.
Elle n’était pas très rassurée mais il ouvrit la marche et entra, et elle ne put que le suivre.

— Repose-toi un peu.

Il lui tendit un verre d’eau.
Elle mit un peu de temps avant que ses yeux ne s’habituent à l’obscurité et elle vit où il vivait.
C’était simpliste et très propre, cela la surprit. Cela ressemblait à un appartement normal et basique.
Mis à part le manque de lumière et les petites lampes magiques qui éclairaient telles des lucioles cette caverne.
Il l’observa en train de sonder chaque détail de son habitat.
Il ne pouvait expliquer cela mais il ne pouvait s’empêcher de s’intéresser à elle.
Sa peau légèrement rosée, ses cheveux clairs et ondulés. Ses yeux vairons. Il y avait tant de détails qu’il ne se lassait pas de contempler.
Pourtant il avait déjà vu des physiques différents et de tous genres dans le monde des humains, mais elle avait ce petit quelque chose en plus qu’il n’arrivait pas à pointer.
Elle s’intéressait aux mêmes thèmes que lui dans le milieu de la littérature.
Elle finit sa visite visuelle et s’arrêta sur lui.

— Qu’est-ce qu’il y a ?
Demanda t-elle innocemment, parce qu’il la fixait et semblait dans ses pensées.

Elle le sortit de sa méditation et il dut cacher son embarras.

— Tu dois rentrer chez toi, je vais te raccompagner. On ne sait toujours pas pourquoi et qui en a après toi…

— Je veux venger Ombre.
Dit-elle sous la colère et la tristesse.

— Et tu comptes faire comment ?
Dit-il avec dédain.

Elle ne voulait pas lui dire.

2017.06.22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.