Seule

Vivant seule dans la petite cabane que j’avais construite avec la force de mes petits bras, je menais une vie plus que paisible.
Jusque là, je n’avais eu aucune mauvaise rencontre.
Je ne dérangeais personne et je respectais mes propres horaires de vie.
J’avais bien choisi mon endroit, j’étais dans un endroit en plein coeur d’une forêt, elle-même située sur un flanc de montagne peu fréquentée.
Je n’étais pas loin d’un point d’eau et les vivres étaient suffisants.
Cela faisait déjà plusieurs saisons que j’étais là, et j’avais pris mes petites habitudes, des sortes de rituels quotidiens.

Je me nourissais de légumes et fruits et je m’occupais d’un petit potager que je cultivais du mieux que je le pouvais.

Je fis également la rencontre d’espèces rares, comme les mi-arachnides.
Il y en avait un qui passait parfois à côté de ma demeure, intrigué par cette structure, il rôdait aux alentours et on avait fini par se croiser.
Aux premiers abords, nous ne savions pas comment se comporter l’un envers l’autre, si nous étions ennemis ou non.
Il n’aurait fait qu’une bouchée de moi, je ne savais absolument pas me défendre.
Il était surpris que je ne m’enfuis pas en criant, en le traitant de monstre.

2015.10.15

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.