Fin

La patte fine et coupante traversa son torse.
Sans un bruit de plus, juste les gouttes de sang qui s’écoulaient le long de la lame et qui atterrissaient sur le sol, s’ajoutant à la mélodie ambiante des perles de condensation dans leur chute.

Elle ne bougea pas, la douleur mit un moment avant de se déclarer, et elle-même mit du temps avant de comprendre ce qu’il venait de lui arriver.

La bête avait choisi le moment opportun.
Elle était sur le point de délivrer son ami.
L’ascenseur émotionnel était à son comble.
L’espoir suivit du désespoir et de la fin de tout.
Déjà à genoux, ses forces étaient en train de la quitter.
Elle posa ses deux mains à terre, elle tenta de se maintenir et de continuer à le délivrer, en vain.
C’était fini.
Elle s’écroula aux côtés de son ami encore prisonnier du cocon.
Sa vision se brouilla et elle perdit connaissance, les larmes aux yeux.

2015.10.08

5 réflexions sur “Fin

  1. james dit :

    ohhh, ça se finit mal.
    pourtant, dans le texte « Seule » de cette bribe, j’avais compris que les deux espèces n’étaient pas forcément ennemies. j’ai donc été surpris quand ça a commencé à mal se mettre. et encore plus quand dans ce texte, ils ne s’en sortent pas.
    et ces textes sont bien écrits : j’ai lu de « montagne » à « fin » d’une traite sans voir passer la demi-heure. Merci pour ce moment.

    • Ooh, ces textes sont tellement vieux, ça me fait plaisir qu’ils aient pu te plaire, je les aime bien mais je sais qu’ils sont très brouillons. J’avais une idée en tête et un visuel puis ça a donné ça… quelque chose qui ne leur rend pas trop justice…
      Merci à toi pour la lecture et de les avoir appréciés !

Répondre à james Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.