Dos

Dos à dos, ils avaient l’habitude de se laver ainsi.
Les soirs où le clair de lune permettait d’apercevoir plus de détails, il lui arrivait de jeter un coup d’oeil rapide derrière lui, et ainsi faisait-elle également discrètement.
Elle voyait son dos musclé parsemé de quelques blessures légères, ses muscles mouillés brillaient grâce aux rayons lunaires.
Tandis que lui, la première fois qu’il la vit de dos, il resta sans voix.
Son dos était petit et fragile, il était recouvert de bleus et de cicatrices imposantes.

Lorsqu’il s’approcha d’elle, elle prit peur et ferma les yeux, comme si elle avait peur qu’il la frappe.

— Qui est-ce qui t’a fait ça ?
Demanda t-il sans réussir à camoufler la colère dans sa voix.

2015.10.29

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.