Paysans

Recueuillie par des paysans après que ses parents l’aient abandonnée dans la forêt.
Elle vécut normalement.
Avec le temps, elle comprit que son destin était scellé.
La voyante du coin, que tout le monde croyait folle, ne pouvait s’empêcher de se mettre dans tous ses états lorsqu’elle croisait son regard. Elle répétait à qui voulait l’entendre que la jeune fille était un démon et qu’elle plongerait le monde dans les ténèbres.

Sa famille adoptive était aux petits soins.
Ils auraient souhaité avoir une fille mais malheureusement, après son premier enfant, la pauvre femme devint stérile.
Le fils, aîné de quelques années, était grand et de carrure forte.
Travaillant tous à la ferme, il fallait être de bonne constitution pour survivre.
Une bouche en plus à nourrir mais une personne en plus pour mettre main à la pâte.
C’est le père qui la retrouva, recroquevillée sur elle-même dans la forêt, contre un arbre, une nuit de pluie torentielle.
Il eut pitié d’elle et la ramena au chaud.
Elle avait erré pendant plusieurs jours avant de se perdre complètement et tomber de fatigue, et de faim.
Elle avait eu le temps de réfléchir et d’analyser sa situation.
Ses parents étaient partis en la laissant livrée à elle-même dans la forêt.
Elle avait appelé à maintes reprises ses parents, sans succès.
Elle avait fini par ameuter certaines bêtes sauvages et avait dû fuir encore plus loin, dans la forêt.

Lorsqu’elle reprit connaissance, la mère était à son chevet et s’occupa d’elle. Elle lui posa des questions.
Ils se concertèrent et décidèrent de l’héberger sous certaines conditions.
Elle savait qu’elle ne se sentait pas de retourner auprès de ses parents. Elle accepta leur offre de tout coeur et s’attela à la tâche.
Cela faisait maintenant plusieurs années qu’elle vivait avec eux et elle faisait presque entièrement partie de la famille.
Gregor, aux cheveux bruns clair et courts, la carrure musclée, avait le coeur sur la main tout comme ses parents.
Il considérait maintenant la jeune fille comme sa soeur.
Sahra était plutôt petite mais avait un fort caractère et était toujours partante pour donner un coup de main.
Elle considérait ses sauveurs comme ses nouveaux parents et vivait heureuse.

2015.08.20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.