Pâle

Elle parlait tranquillement à son frère adoptif.
Elle se sentit mal, tout d’un coup.
Elle eut un frisson dans le dos et des sueurs froide survinrent.
Elle s’arrêta de parler, et son frère, inquiet, se retourna vers elle.
Elle ne bougeait plus et elle regardait fixement ses mains.
La voyant de dos, il s’approcha.
Il l’appela mais elle ne réagit pas.
Elle le regarda dans les yeux, en levant légèrement son visage.
Il était en face d’elle et posa sa main sur son épaule.
Elle était pâle. Il lui parla.

— Ça va… ?

Elle n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit.
Elle s’écroula.
Il la maintint et l’attrapa et la serra dans ses bras, par réflexe.
Il ne savait pas ce qu’il venait de se passer, elle tomba de tout son poids contre lui, et sa réaction la plus naturelle fut de la rattraper.
Il ne s’était jamais rendu compte à quel point elle était minuscule et fine.
Sa main droite lui enlaçait la taille et l’autre lui tenait l’arrière de sa tête.
Ses doigts plongés dans sa chevelure tiède et douce.
Il l’inclina un instant et tenta de la réveiller, sans succès.
Il en déduit qu’elle avait bel et bien perdu connaissance.
Il la porta d’un simple geste et se dirigea vers chez lui.

2015.09.02

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.