Succession

Assise dans sa chambre, devant la baie vitrée qui donnaient sur l’ensemble de l’Arbre, le regard perdu dans le vide.
Elle pleurait en silence la mort de sa mère.
Elle était restée forte devant son père mais maintenant qu’elle était seule, elle pouvait pleurer de tout son saoul la perte de sa mère, bien qu’elle faisait maintenant partie de l’Arbre.

Il était resté dehors, il savait qu’elle était triste et souhaitait plus que tout la serrer dans ses bras et la réconforter.
Il hésitait devant la porte, le poing levé, prêt à frapper.

Il avait choisi de la protéger toute sa vie.
Les relations amoureuses n’étaient pas interdites mais juste déconseillées.
Faire partie de l’élite n’était pas un environnement adapté pour fonder une famille.
Les quelques cas qui le souhaitaient, devaient alors quitter cet endroit et redescendre vivre avec les autres, en gardant secret toutes les informations concernant l’Arbre.
Bien entendu, la Mère ou le Père ne souhaitait pas avoir de descendance, c’était choisir de vivre séparé de ceux qu’elle aimait et les voir vieillir et mourir, sans jamais pouvoir passer du temps ensemble.

Décider de prendre la succession était un choix lourd et important.
Il n’y avait pas de réels points positifs, il n’y avait que des inconvénients mais c’était une nécessité.
L’héritier devait parfois attendre plusieurs siècles avant de trouver et de choisir quelqu’un qu’il considérerait apte à prendre la suite.
Sans compter que cette personne devait accepter.
Elle était en droit de refuser.

Lorsque la précédente avait pris sa décision, elle était tombée amoureuse de l’Héritier.
C’était un jeune homme aux cheveux blonds foncés aux airs doux.
De taille moyenne, il était musclé mais pas intimidant.
Il regardait la jeune fille très chaleureusement.
Elle était tout de suite tombée sous son charme.
Il lui expliqua la situation, et avant qu’elle ne prenne une décision, lui proposa de passer quelques jours avec lui pour qu’elle se rende compte de ce que cela allait être.
Elle accepta et réfléchit pendant tout ce temps.
Elle avait vu qu’il était à bout.
Il n’avait plus personne de cher à son coeur à ses côtés, mais il s’était attaché à la fille.
À force de passer son temps à l’observer de sa pièce, et à se demander si elle était la bonne pour prendre sa suite.
Cela la faisait également souffrir de le voir dans cet état.
Elle prit la décision de lui succéder et il la forma durant plusieurs semaines avant de quitter son poste.
Cette cérémonie était plus que triste.
Ils étaient conscients des sentiments éprouvés l’un pour l’autre, mais ils n’avaient pas pu se le dire ni se l’avouer.
Ils furent accompagnés jusqu’aux racines de l’Arbre.
Il l’embrassa sur le front, lui sourit, une larme au coin de l’oeil, et l’embrassa avant de disparaître dans un nuage étincellant.
Elle entendit un « merci » avant de ne plus ressentir sa présence.

Elle sentit un vent souffler sur elle, et des voix l’encercler.
Son corps brûlait de l’intérieur et commençait à s’illuminer.
Elle tomba à genoux, les mains sur ses tympans.
Puis quelques minutes plus tard, tout s’arrêta et elle vit la vie à travers les yeux d’une Mère, avec le coeur de l’Arbre.
Elle n’avait pas le temps de pleurer son amour perdu, elle devait lui succéder.

2015.03.14

4 réflexions sur “Succession

  1. james dit :

    « Elle avait vu qu’il était à bouts. » je crois que c’est « à bout »

    Par contre, sur les 15 derniers textes, j’ai rushé pour savoir la fin. Il va falloir que je reprenne calmement. J’ai notamment pas compris si la mère supérieur s’appelle « Anne », comme vu dans « au-revoir », ou « Alexia » dans « protecteurs », mais j’ai ptete lu trop vite.

    En tout cas ça me fait plaisir que ça se finisse pas trop mal. Elle ne peut plus voir ses proches, mais elle peut accomplir sa destinée.
    Ça m’a même surpris qu’une Ignorée puisse devenir une mère supérieur.

    En tout cas c’était bien intéressant à lire, j’ai passé un bon moment.

    • Merci !
      J’avais une idée assez claire de la fin, mais je pense que la version « finale » si un jour a le luxe d’exister… aura un peu plus de scènes entre le début et la fin, des petites histoires annexes.
      Les prénoms… il faudra qu’un jour je me décide à faire des fiches des personnages et me fixer sur ça, un jour… peut-être !

      Ca me fait chaud au coeur de savoir que tu aies passé un bon moment, malgré la qualité plus que discutable de ces textes !

  2. Fluo dit :

    Je suis arrivé à la fin de cette suite de texte et j’ai vraiment apprécié le voyage. Le début était un peu confus et j’ai eu du mal à rentrer dedans mais à partir du moment où les évènements se sont concentré sur Alys, Rose, Cendre etc. j’ai tout de suite accroché.

    J’aime beaucoup l’unviers que tu as construit, même si on sent définitivement les influences, tu as su insuffler la vie à cet univers de manière cohérente et je me suis attaché à Alys… Peut-être que j’ai un faible pour le filles malade ou fragile.

    Comme je te le disais, Il y aurait vraiment moyen de faire une nouvelle complètement en rassemblant les textes et en étoffant un peu les quelques parties d’ombre entre les textes.

    J’ai passé un agréable moment à les lire et j’ai vraiment envie d’en savoir plus sur les interactions entre les personnages avant la fin de l’histoire, voir même un épilogue pour savoir ce que deviennent chacun des protagonistes. J’aimerai vraiment pouvoir en lire plus dans cet univers.

    C’est vraiment top ce que tu as écrit et je m’en veut de ne pas m’y être plongé dedans plus tôt.

    Est-ce que tu m’autoriserai à faire écrire une histoire avec tes personnages ? J’ai quelques idées que j’aimerai explorer et pourquoi pas aboutir à une petite histoire avec mes mots ?

    Continue d’être toi même et d’écrire, tu as vraiment quelque chose dans ton style qui parle aux gens (et à défaut me parle à moi et me fait ressentir des choses).

    • Merci, ce commentaire s’était perdu dans ma boîte de spam.
      Bien entendu, tu peux écrire une histoire avec mes personnages, et je t’y encourage ! Je serai vraiment curieux de lire ce que tu pourrais créer et explorer avec ce que j’ai croqué ici.

Répondre à Lau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.