Infirmerie

Il venait passer la plupart de son temps libre dans la salle de recherche de l’infirmière.
Dès qu’il en avait l’occasion, serait plus juste.
Il ne restait qu’une semaine, il avait réussi à poser des congés au dernier moment.
Étrangement, il se sentait bien à ses côtés.
Elle avait des airs de fille forte, elle incarnait le rôle de la grande soeur ou de la mère avec perfection, pourtant, il lui arrivait de prendre un air un peu plus enfantin. Elle arrivait à se détendre à ses côtés.
Il ne la connaissait pas depuis longtemps, mais il avait l’impression de passer un moment privilégié, d’avoir rien que pour lui quelque chose de plus intime, précieux.
Il l’admirait, la regardant de sa hauteur, elle était un peu plus petite que lui.
Ses gestes étaient précis et sa parole posée, elle savait ce qu’elle faisait.
Il souriait bêtement et son coeur était étrangement apaisé.

— Tu m’écoutes ?

Elle se retourna vers lui.
Elle vit son air béa et fit mine de bouder.
Il ne put s’empêcher de rire.

— Qu’est-ce qu’il y a ?
— … Rien…
— Bien sûr que si ! J’étais en train de t’expliquer des choses importantes ! Et toi tu me regardes avec cet air de demeuré !
— De demeuré… ?

Il ne riait plus.
Elle se demanda si elle était allée trop loin dans sa répartie.
Elle regarda ailleurs en espérant qu’il ne soit pas fâché.

— J’allais justement te dire que je te trouvais tres érudite dans ton explication…

Elle se tourna de nouveau vers lui, rouge d’embarras.

— Tu te moques encore de moi !
— Mais non, pas du tout !

Il souriait. Il riait intérieurement de la situation.

— Qu’est-ce qui te fait rire, alors ?
— … Toi ? Non, je veux dire… Tes réactions.

2014.10.16

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.