Résumé

Le vieil homme aux cheveux courts et à barbe, voulait épouser la jeune princesse pour créer une alliance avec le roi de l’autre pays et également profiter des gènes puissants de sa famille pour sa future progéniture.
Il avait fait enlever Alexandra en profitant des défenses moins efficaces après l’attaque qu’avait subit le château de son père.
Il avait ordonné à ses hommes de ne pas la blesser, ni elle, ni les hommes qui la protégeait.
Il ne voulait pas entrer en conflit avec cet autre pays.
Lors de la mission, qu’un seul de ses quatres hommes était rentré avec la jeune fille.
Il savait que ses hommes ne craignaient rien parce que son ennemi ne les éliminerait pas avant qu’ils indiquent son repère.
Il plaça la princesse sous surveillance et décida de contacter l’ennemi le plus tôt possible pour le tenir au courant de la situation.
Il lui fit comprendre qu’il était derrière l’enlèvement et qu’il l’invitait à venir le voir, avec la promesse de ne pas faire de mal à sa fille, s’il ramenait ses hommes vivants.
Ainsi, le père de la princesse, n’eut pas d’autres choix que d’obéir et décida d’aller dans cette autre contrée dès le lendemain matin.
Il devait préparer et assurer la sécurite du château pendant son absence.

Le père de la princesse, prit ses trois meilleurs hommes :
Chris, le protecteur et tuteur d’Alexandra, qui insista pour venir bien qu’il était en convalescence.
Julien, son garde du corps.
Et Elisa, celle qui devait surveiller sa fille en attendant que Chris sorte des soins.
Il délegua les ordres à d’autres personnes de confiance et prit deux calèches : un pour lui, Chris et un otage.
Et l’autre avec deux otages sous la surveillance d’Elisa et Julien.

Pendant ce temps là, Alexandra se réveilla dans une pièce inconnue.
Le commandateur du kidnappage savait qu’elle était blessée et il avait ordonné qu’elle reçoive des soins.
Il lui restait des séquelles mais elle allait beaucoup mieux.
Elle ne se souvenait que de sa perte de conscience dans les bras de son père.
Elle ne comprennait pas ou elle était et ce qu’elle faisait ici.
Alors qu’elle allait sortir du lit, une jeune fille entra dans la chambre avec des vêtements dans ses bras. Elle lui transmit de la suivre.
Alexandra portait sa robe de chambre.
Elle la suivit jusqu’à l’étage inférieur et arriva dans une grande salle de bain.
La soubrette la laissa dans la pièce et posa ses vêtements de rechange un peu plus loin.
La baignoire faisait la taille d’une piscine et elle était toute seule.
Elle se lava rapidement mais efficacement et porta les vêtements qu’on lui avait préparés.
Elle pensa que cet endroit ne ressemblait pas du tout à son chez elle.
Une magnifique robe marron était à sa taille, ainsi que des chaussures à talons. Elle n’avait jamais rien porté d’aussi féminin.
Elle se demandait si son père n’avait pas perdu la tête.
Elle ne pourrait pas se battre ni se défendre dans une telle tenue.
Elle n’avait guère le choix et sortit de la salle d’eau.
Une autre soubrette l’attendait et l’emmena dans une autre chambre où se trouvait une coiffeuse.
Elle lui brossa les cheveux.
Alexandra était totalement gênée et tenta de discuter avec elle.
Elle se souvint du prénom de toutes les soubrettes et exigeait qu’elles l’appellent par son prénom.
Quand la soubrette finit, elle parti furtivement et un viel homme entra.
Alexandra était perdue dans ses pensées, le regard perdu dans la glace.

— Vous êtes bien plus jolie que j’ai ouï dire, mademoiselle.

Elle sursauta et se retourna.
Il s’agenouilla et lui baisa le dos de sa main.
Elle se releva aussitôt, surprise.

— Je me présente, maître de ces lieux.

Elle resta silencieuse.
Elle voulu se présenter également mais il lui coupa la parole.

— Alexandra, je sais tout sur vous, très chère.
— Où est mon père… ?
— Ne vous inquiétez pas à ce sujet, il est en chemin et ne devrait pas tarder à arriver. Voulez-vous bien me tenir compagnie un moment ?

Il avait des manières très nobles.
Elle ne se laissa pas impressionner et accepta en restant sur ses gardes.

— Que pensez-vous de ma demeure, Mademoiselle Alexandra ?
Demanda t-il d’une voix très douce.

Elle resta fidèle à elle-même et lui dit ce qu’elle pensait du fond du coeur.

2014.04.29

6 réflexions sur “Résumé

  1. Fluo dit :

    C’est pas un peu tordu comment plan ? Je veux dire la diplomatie et le mariage arrange c’est quand même vachement plus simple et safe que d’enlever la princesse et de vouloir la marier de force non ?

    Puis bon, Selphyl va pas être content du tout. Il y avait peut-être plus intelligent à faire 😀

    Je suis curieux de voir comment ça va évoluer.

    • J’ai pas dû développer plus à l’époque, mais il avait pas mieux parce que s’il avait opté pour la diplomatie, il y aurait jamais eu assez de confiance pour accepter le mariage arrangé. Du coup, voilà. J’ai reécrit une grosse partie de cet arc récemment, donc c’est un peu obsolète… mais les grandes lignes sont là

Répondre à james Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.