Voiture [RolePlay]

Elle profita d’un moment pour réserver dans un restaurant chic et inviter ses trois proches : Flora, Nao et Vladislaw, à son retour.
C’était une sorte de rituel. Pour les remercier d’avoir pris la relève durant sa courte abscence et pour passer un peu de temps tous ensemble.

Flora était expressive et sa joie s’exprimait souvent en bondissant dans les bras de Chloé. Ce qui lui valait le regard noir de Nao. Qui aurait souhaité secrètement faire la même chose mais il était beaucoup trop timide.
Vlad’ ne prêtait plus attention à ces effusions.
Il était plus détaché. C’était le plus jeune du groupe en terme de vie en communauté avec eux. Il était le dernier à les rejoindre et sa vie en tant que non-humain était encore à ses prémices si on ramenait à l’échelle des autres.

— Je vous emmène au restaurant ce soir. Soyez prêts pour 19h.
— Je peux conduire, dis ?!

C’était Flora qui bondit de joie et posa sa question qui n’en était pas vraiment une.

— Si cela te fait plaisir.
Sourit Chloé, qui lui tendit les clés de la dite voiture.

— Vous êtes beaucoup trop permissive avec Flora, vous lui cédez trop de choses… !
S’indigna Nao.

— Ah… ? Vraiment… ? Ou tu voudrais conduire à sa place, Nao ?
Demanda t-elle, songeuse.

— Non, ce n’est pas ça… elle est trop gâtée Flora, elle ne sait même pas se tenir correctement en public…
— Je ne te permets pas, oh ! Et puis je ne vais pas faire de bêtises avec la voiture de Chloé ! T’es juste jaloux !

Le ton commençait à monter et Vladislaw soupira.

— Assez.

Chloé n’eut pas à dire plus. Son ton sévère sembla arrêter le temps et les deux se calmèrent.

— Je ne vois pas d’inconvénient à autoriser Flora à conduire la voiture. Ce n’est pas du favoritisme, elle me l’a demandé, j’ai accepté. Si tu as des requêtes, Nao, ne te retiens pas, je sais que tu es plus réservé, mais il n’y a aucune raison que je refuse si c’est justifié.
Expliqua t-elle, d’une voix douce qui les apaisa.

Flora bouda un peu et Nao baissait la tête, honteux de se faire réprimander.
Mais il avait quelque chose qui lui trottait dans la tête, et cela le rongeait de ne pas pouvoir l’exprimer.
C’était le bon moment pour le demander, il fallait qu’il prenne son courage à deux mains pour le formuler.

— Dans ce cas… est-ce que je peux dormir avec vous ?

Il eut un blanc.
Vlad’ le regarda les yeux tout ronds, se demandant s’il avait perdu la tête, et d’un autre côté il savait que Flora se glissait régulièrement dans la chambre de Chloé.
Mais il gardait son ressenti pour lui, expliquant peut-être ça par son statut de femme et son statut d’aînée et de favorite.
Et Flora ne réagit pas plus.

— Eh bien, bien sûr.
Répondit Chloé, comme à son habitude.

— Si tout est réglé, et que personne n’a autre chose à ajouter… ?
Reprit-elle la parole.

Personne n’avait autre chose à dire. Alors ils disposèrent et se préparèrent pour la sortie de la soirée.
Vlad’ était encore sous le choc.
Etait-ce aussi simple ? Il fallait juste demander ?

2020.12.27

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.