Porte-document

Elle prit ses marques rapidement.
Le premier jour, elle observa les alentours et fit attention aux interactions avec ses collègues.
Il la présenta comme une stagière, une connaissance d’une bonne amie, et elle joua le rôle.
Il était en effet occupé lorsqu’il était au bureau.
Il la laissa vaquer à ses occupations pendant qu’il était noyé sous ses dossiers et autres tâches.
Il ne savait pas quoi lui ordonner de faire et ce n’était pas ce qu’il voulait.
Elle prit les devants et en l’observant un moment elle se positionna derrière lui pour mieux comprendre en quoi son travail consistait.
Il s’arrêta et la dévisagea, en se retournant vers elle.
Sans un mot, il se demandait ce qu’elle était en train de faire.
Elle l’ignora simplement et il fit comme si de rien n’était en retournant à son occupation.
Elle se mit à feuilleter les autres dossiers sur la pile de son bureau et à les trier.

— Wow wow wow, qu’est-ce que tu fais ?!
Demanda t-il paniqué.

— J’ai lu vos dossiers, je les trie par catégorie.
Répondit-elle comme si c’était une évidence.

Il se leva et vérifia, il fut interloqué qu’elle ait eu cette initiative.

— D’accord… merci. Je risque d’en avoir pour encore un moment mais en effet ça va me faire gagner un peu de temps…

— Je peux faire autre chose si vous m’y autorisez.

— Je…
Prit au dépourvu, il réfléchi à ce qui pourrait l’aider d’avantage.

Il se souvint que son amie l’avait prévenu sur l’efficacité de son employée et il voulut en attester de ses propres yeux.
Il lui confia une tâche un peu plus complexe qui normalement devait lui incomber, et il fut impressionné qu’elle s’en sorte sans rechigner, cela lui mâcha son propre travail.
Il dut la réfréner de lui servir le café ou le thé.

— Tu n’es pas ici pour me servir à boire, tu m’aides déjà énormément. Je pense qu’on a bien avancé, merci.
Viens, il y a un distributeur dans la salle de pause, on peut aller se prendre quelque chose.

La voyant en retrait il l’interpela.

— Tu veux quelque chose à boire ?
Demanda t-il alors qu’il se prenait une canette de café chaud.

Elle déclina et il dut insister jusqu’à ce qu’elle se décide à choisir une bouteille de thé.

— Tu n’es pas facile, tu le sais ça ?
Dit-il en blaguant.

Elle rougit et s’excusa platement, la bouteille à la main et le visage baissé.
Ils retournèrent au bureau et ses collègues n’hésitèrent pas à le harceler de questions. Il les ignorait en prétexant avoir trop de travail.
Alors qu’elle était en train de ranger certains dossiers en hauteur dans sa bibliothèque, elle était sur la pointe des pieds et tentait de le déposer.
Il vit la scène et s’approcha d’elle pour l’aider à pousser le porte-document.
Il était légèrement derrière elle, sa carrure enveloppant la sienne.
Elle ne s’y attendait pas et elle sursauta un peu, en perdant l’équilibre, il posa sa main sur son épaule pour la stabiliser.

— Je vais m’occuper de ces dossiers là, merci.
Dit-il simplement.

Ils mangèrent à la cantine de l’entreprise.
Elle ne parla pas beaucoup et les collègues curieux les noyèrent de questions qu’il ignora.

— Bon, vous allez la laisser manger tranquillement ?
Finit-il par dire, sèchement.

Elle se contentait de sourire sans rien dire, en observant les réactions. C’était dans son caractère de ne rien laisser paraître.

2019.08.19

2 réflexions sur “Porte-document

  1. james dit :

    Je trouve Annabelle trop mignonne : elle essaye d’aider dès que possible, et elle veut pas déranger au point qu’il faille insister pour savoir ce qu’elle veut. C’est trop chou 🙂

Répondre à Lau Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.