Factuel

Le chien joue un rôle dans la rencontre des deux protagonistes.
Elle fait connaissance avec l’homme qui vient du même monde qu’elle.
Pourtant ils se voient pour la première fois dans le monde des humains.
Leur point commun : la lecture. Ou plutot : leur intérêt pour les humains et leur société.
Elle apprécie les romans parce qu’ils se déroulent dans un monde qui n’est pas celui qu’elle connait. C’est pour elle comme de la science-fiction.
Lui, il préfère les intéractions humaines, comprendre la complexité des sentiments qui est similaire malgré un monde différent.

Ils finissent par discuter de leurs oeuvres favorites et se conseiller des lectures.
Ils se retrouvent par hasard dans le parc de temps en temps.
Ils ne se demandent jamais d’où ils viennent vraiment, ils savent juste qu’ils n’habitent pas en ville.
C’est pour cela que leurs moments de retrouvailles sont précieux puisqu’ils sont peu nombreux et relèvent de coïncidences.

Le chien sent que l’homme vient du même monde et semble lui faire confiance parce qu’il ressent qu’il ne veut pas de mal à sa maîtresse.

Elle est toujours accompagnée de son chien, Ombre.

Ils se lient d’amitié.
Ils s’apprécient de plus en plus.
Ils apprennent à se connaître même s’ils ne parlent jamais d’où ils viennent.
Les conversations tournent autour de leur point de vue au sujet des livres qu’ils ont pu lire.
De leur vision de la vie, de leurs avis sur tel ou tel sujet.

2017.05.31

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.