Expérimentations

Il détacha les chaînes qui la maintenaient ainsi que le bandage qu’elle avait sur yeux.
Son regard était totalement vide.
Il lui murmura des mots rassurants.
Il posa sa paume contre son ventre et des signes étranges se dessinèrent sur sa peau, comme un tatouage animé.
Le corps de la jeune fille se raidit et convulsa.
Elle attrapa ce qu’elle avait à portée de la main, c’est à dire les vêtements du garçon.
S’il lui restait encore de la force dans ses muscles, elle aurait pu arracher les coutures.
Après quelques minutes pénibles pour les deux protagonistes.
Lui, s’efforçant de garder sa concentration et finir son incantation, tout en la voyant se tordre de douleur et pousser des cris insoutenables.
Elle, ne sachant plus quoi faire pour soulager la douleur qu’elle ressentait au plus profond d’elle.
Ses mains serraient tout d’abord le tissu des vêtements de l’homme, puis petit à petit, elle lâcha prise et elle passa ses bras autour du torse musclé du garçon.
Elle finit par perdre connaissance.

— Tu aurais préféré que je la tue ?! J’ai fait ce qui me semblait le plus juste. Ces expériences ignobles n’auraient jamais dû avoir lieu !
— Que comptes-tu faire maintenant que tu l’as ramenée ici ?
— J’en prends l’entière responsabilité. Je m’occuperai d’elle jusqu’à ce qu’elle soit réhabilitée.
— … Fais ce que tu veux.

Des expériences dirigées par des scientifiques peu scrupuleux de l’éthique avaient eu lieu.
Dans un sous-sol caché de tous, ils avaient enlevé des enfants de la rue, pensant que personne ne remarquerait leur disparition.
Ils avaient élevé des bêtes génétiquement modifiées et souhaitaient connaître l’impact sur une progéniture à moitié humaine.
Se délectant d’une scène de reproduction peu commune, ainsi que des futurs fruits de leurs recherches.
Leurs pratiques avaient été dénoncées. Une équipe spéciale fut envoyée sur place pour les arrêter et détruire leurs recherches.
C’est à ce moment là que le commandant d’une petite escouade fut envoyé pour vérifier les derniers recoins du sous-sol et il la trouva.
Elle avait eu de la chance. L’accouplement avait eu lieu récemment.
La plupart des autres expériences n’avaient pas eu cette chance.
Certains étaient déjà à plusieurs semaines voire plusieurs mois de gestation, les enfants et certaines jeunes femmes ne supportaient pas les conditions de la même manière.
Certaines étaient déjà mortes, la future progéniture avait pompé toute l’énergie restante.
D’autres bêtes luttaient avec leur côté humain et semblaient ailleurs, se baladant dans les couloirs en demandant la mort.
Certaines étaient à un stade trop avancé et il était trop tard pour les sauver sans mettre leur propre vie en danger.
Ne souhaitant pas non plus voir un tel monstre naître, elles suppliaient d’en finir avec leur propre vie.
Dans un autre cas, la bête avait dévoré ou encore déchiqueté le corps de la fille pendant l’acte.
Lorsqu’il tomba sur la salle où elle était, il ne put s’empêcher de pousser un soupir de soulagement.

2015.05.12

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.