Vie

Malgré l’état de santé de Camélia, ils avaient décidé de donner vie à un enfant. Ils ne pensaient pas qu’elle était en mesure de procréer et lorsque les premiers symptômes se manifestèrent, ils étaient partagés entre le bonheur et l’appréhension de l’inconnu.
Ferdinand se demanda s’il n’avait pas fait une bêtise.
Dans un premier temps, rien n’était à signaler, ils continuaient leur petite vie.
Elle, travaillant à la bibliothèque en tant que chercheuse.
Lui, ayant abandonné son poste de soldat pour rester auprès de son aimée. Ils avaient également déménagé.
Il avait repris une forge inoccupée et il avait été formé assez rapidement par un ancien maître forgeron.
Une demeure plus grande se situait derrière la boutique. Il pouvait alors travailler et rester auprès de Camelia.

La demeure était sur deux étages.
Une petite chambre à l’étage, et le reste des pièces au rez-de-chaussée.
Cette petite pièce fut tout de suite préparée pour le futur bébé, et servit également de grenier provisoire.

La grossesse de Camélia fut très compliquée.
Son état de santé instable se dégradait de temps à autre, personne ne savait ce qu’allait devenir l’enfant, ni la mère.
Ferdinand dut prendre soin de la maison et de sa compagne pendant plusieurs semaines.
Il regretta à plusieurs reprises sa décision, il avait peur de perdre et sa femme, et son enfant.

2015.03.26

2 réflexions sur “Vie

  1. james dit :

    même si elle est courte, j’aime bien car il y’a une bonne description des lieux, mais aussi du contexte de l’histoire.

    • C’est vrai qu’il y a beaucoup de textes courts, quand même, globalement.
      Merci de me lire, en tout cas, même si c’est pas ouf !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.